vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceUn vice-président de Raïssi : l’OMPI recrutent des jeunes et certains d'entre...

Un vice-président de Raïssi : l’OMPI recrutent des jeunes et certains d’entre eux les soutiennent

Un vice-président de Raïssi : l’OMPI recrutent des jeunes et certains d'entre eux les soutiennent

Soulèvement en Iran – N°97

Alors que le soulèvement national en est à son deuxième mois en Iran, Mohammad Dehghan, pasdaran, vice-président de Raïssi pour les affaires juridiques et membre du Conseil des gardiens, a exprimé lundi 1 novembre sa crainte de voir se poursuivre le soulèvement. Il n’a pas caché non plus sa crainte de l’accueil croissant que la population et la jeunesse réservent aux Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK). Il a appelé « les forces de sécurité et de police » à empêcher « l’ennemi et les Moudjahidine de recruter dans les événements récents du pays ».

Il a déclaré lors de la réunion du Conseil de coordination des affaires juridiques des organes exécutifs qu’ « il peut y avoir du mécontentement à n’importe quelle période, mais ce qui s’est passé au cours des un ou deux derniers mois va au-delà de la protestation ». Il a ajouté que les mêmes Moudjahidine du peuple des années 1980 « recrutent la jeunesse du pays, et malheureusement nous voyons que certaines personnes les soutiennent à l’intérieur du pays ».

Mohammad Dehghan a poursuivi : « Au début de la révolution, ceux qui étaient attirés par les Moudjahidine ont été captivés par l’excitation et les événements… Au début, ce n’étaient pas de mauvais individus et ils cherchaient à servir le peuple, c’est ainsi qu’ils ont été recrutés par les Moudjahidine. C’est pourquoi il faut souligner que nous devons tous être vigilants et faire attention (…) Nous devons veiller à ce que personne ne devienne un soldat des Moudjahidine (…) Dans cette situation, nous devons faire attention à ce que l’ennemi ne recrute pas parmi les partisans du système et de la Révolution. »

Mohammad Dehghan a rejoint les pasdarans au tout début du régime des mollahs. Dans les années 90, il était le chef de la milice étudiante du Bassidj de la province de Téhéran et le numéro 2 de la milice étudiante du Bassidj. Lors de l’élection présidentielle de 2017, il était le chef du QG électoral de Mohammad Qalibaf et est entré au Conseil des gardiens en 2019.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er novembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe