mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsPour la 86e nuit du soulèvement, manifestation nocturne à la mémoire du...

Pour la 86e nuit du soulèvement, manifestation nocturne à la mémoire du martyr Mohsen Shekari

Pour la 86e nuit du soulèvement, manifestation nocturne à la mémoire du martyr Mohsen Shekari

Soulèvement en Iran – N°187

« A bas Khamenei », « Khamenei assassin, nous sommes tous Mohsen », «jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout »

Dans la soirée du samedi 10 décembre, 86e nuit du soulèvement, les Téhéranais ont manifesté dans divers quartiers, dont Sattar-Khan, Naziabad, Narmak, Shariati, Payambar,Janat-Abad, Chitgar et le métro Qa’em, pour célébrer le martyr Mohsen Shekari, prisonnier du soulèvement récemment exécuté. Ils scandaient « à bas Khamenei », «jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout », « à bas ce pouvoir tueur d’enfants », « hé, Khamenei, ta tombe est prête », « libérez les prisonniers politiques ».

Les gens ont manifesté dans la rue Sattar Khan en allumant un feu et en scandant «Khamenei assassin, nous sommes tous Mohsen », « à bas Khamenei », « toutes ces années de crimes, à bas la dictature religieuse » et « à bas la milice du Bassidj ». Dans la rue Shariati, des jeunes ont protesté avec le slogan « Iraniens honorables, venez nous soutenir ». A Haft-Hoz de Narmak, à la nuit tombée, les jeunes ont manifesté en scandant des slogans contre le pouvoir. Dans la cité de Chitgar, les jeunes ont scandé « Khamenei assassin, son régime est illégitime ».

Les habitants de Karadj, Tabriz, Racht, Roudsar, Sanandaj, Ispahan, Doroud, Ahwaz et d’autres villes ont protesté contre l’exécution de Mohsen Shekari et manifesté de nuit en scandant « à bas Khamenei », « à bas le dictateur » et en allumant des feux. Des femmes courageuse à Qom ont encerclé le mollah Zolnouri, député du régime et l’un des mollahs les plus criminels, en criant « c’est le dernier message, exécutez et ce sera un soulèvement». À Ahwaz, les jeunes ont allumé un feu de rue et scandé : « leurs promesses sont des mirages, la réponse c’est une révolution ».

Samedi, les funérailles de Shadman Ahmadi, tué sous la torture, a eu lieu à Dehgolan.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 décembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe