lundi, juin 17, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran - 54e jour du soulèvement national : poursuite des sit-in et...

Iran – 54e jour du soulèvement national : poursuite des sit-in et manifestations étudiantes

54e jour du soulèvement national : poursuite des sit-in et manifestations étudiantes

Soulèvement en Iran – N°118

Commémoration des martyrs et incendie des symboles du régime

Dans la matinée de ce 8 novembre, 54e jour du soulèvement national, les manifestations étudiantes ont repris. Les protestations ont touché dans la capitale la faculté de mathématiques de l’université Melli, l’université des sciences et technologies, l’université des sciences et de la culture de Téhéran, l’université Allameh, l’université Charif, l’université Ershad Damavand, et en province la faculté d’Architecture de l’université Azad de Najafabad et l’université Noshirvani de Babol. Les étudiants et professeurs de la faculté de médecine du Kurdistan ont protesté et organisé un sit-in.

Les étudiants scandaient : « libérez les étudiants emprisonnés », « notre vie nous appartient, l’injustice et l’oppression ça suffit », « l’université est devenue une prison – Sharif, Beheshti, Téhéran », « cette année les pasdarans auront des morts, à bas tout ce régime », « canon, char, mitrailleuse, sous la soutane du guide suprême » et « jurons sur le sang de nos amis de résister jusqu’au bout ». Les étudiants d’Allameh ont crié « même s’il pleut du sang du ciel d’Iran, pas question pour Allameh de capituler ».

Aujourd’hui, les travailleurs de la sidérurgie d’Ispahan se sont mis en grève. Les habitants de Marivan se sont rassemblés à l’occasion du troisième jour de deuil de la martyre Nasrine Qaderi, une jeune femme tuée par les pasdarans. Ils ont salué sa mémoire avec des slogans « à bas Khamenei ». Les habitants de Karadj ont recouvert de fleurs dans une rue le lieu où est tombé le martyr Mehran Shekari, tué par les agents criminels de Khamenei le 3 novembre. A Zandjan, de jeunes insurgés ont attaqué une base de la milice du Bassidj avec des cocktails molotov. A Gonbadkavous, ils ont attaqué la permanence d’un député du régime et y ont mis le feu. A Marivan, la jeunesse insurgée a protesté en allumant un feu dans la rue.

L’agence Fars affiliée aux pasdarans a cité ce 8 novembre Massoud Setayeshi, porte-parole du système judiciaire des mollahs lors de sa conférence de presse : « En ce qui concerne les derniers chiffres des mises en examen à Téhéran pour les détenus des événements récents, 1024 actes d’accusation ont été émis jusqu’à présent. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 novembre 2022