mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran – Pendaisons de dix prisonniers, dont deux femmes, concomitamment avec la...

Iran – Pendaisons de dix prisonniers, dont deux femmes, concomitamment avec la visite à Téhéran de Federica Mogherini

Iran – Pendaisons de dix prisonniers, dont deux femmes, concomitamment avec la visite à Téhéran de Federica Mogherini

CNRI – Entre le 14 et le 16 avril 2016, le régime répressif des mollahs a exécuté dix prisonniers, concomitamment avec la visite à Téhéran de Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères. Parmi eux, trois personnes ont été pendues le 16 avril dans la prison centrale de Racht et sept personnes, dont deux femmes, ont été collectivement pendues le 14 avril dans la prison centrale de Birjand. Quelques jours avant, au moment de la visite à Téhéran des représentants de l’UE et du premier ministre italien, quatorze prisonniers avaient été exécutés en Iran.

Les dirigeants du régime des mollahs, craignant le soulèvement de l’armée des chômeurs et des affamés, intensifient de plus en plus la répression. Le président de la Chambre du Commerce du régime iranien a déclaré : « La sécurité dans le pays peut être mise à mal par des problèmes économiques comme la hausse du chômage, la récession et le montant élevé des dettes du gouvernement vis-à-vis du secteur privé.

Ces problèmes qui existaient déjà en 2015 perdurent en 2016. L’économique fragile du pays ne peut pas supporter des tensions politiques. La politisation des problèmes économiques peut mettre en danger la sécurité de l’Etat. » (Dépêche de l’agence Tasnim, datée du 17 avril 2016)

Le développement des relations commerciales entre les pays européens et le fascisme religieux au pouvoir en Iran et le déplacement à Téhéran des officiels européens – qui restent honteusement silencieux face aux violations systématiques des droits de l’Homme en Iran – a encouragé le régime iranien à continuer la torture, les exécutions, la répression des femmes et des minorités ethniques et religieuses et les violations des lois et conventions internationales. Le développement des relations économiques avec le régime moyenâgeux doit être conditionné à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme et en particulier à l’arrêt des exécutions en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 avril 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe