mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsHuit personnes pendues en Iran

Huit personnes pendues en Iran

Huit personnes pendues en Iran

CNRI- Le régime intégriste iranien a pendu quatre prisonniers dans la prison de Dastgerd à Ispahan, au centre de l’Iran, et quatre autres à Orumieh, au nord-ouest de l’Iran. A Ispahan, trois des prisonniers ont été identifiés comme Mojtaba Kazemi, Hamid Shahsavand et Hamid Mahdavi. Le quatrième prisonnier n’a pas été identifié. Ils ont été pendus dimanche 17 avril.

Par ailleurs, le régime des mollahs a pendu quatre prisonniers dans la prison d’Orumieh (Urmia) mardi.

Ils ont été identifiés comme Alireza Sarebani, Ahmad Nami, Manouchehr Razani et Abdolhamid Moradi. Ils étaient accusés de crimes liés à la drogue.

Ces pendaisons élèvent à 32 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de la semaine dernière, alors même que des dirigeants européens se sont rendus en visite à Téhéran. Trois personnes parmi celles qui ont été exécutées étaient des femmes.

Selon des rapports venus d’Iran, le régime des mollahs a pendu cinq hommes et deux femmes dans une prison de Biriand, au nord-est de l’Iran.

Le régime intégriste iranien a pendu trois prisonniers dans une prison de Rasht, au nord de l’Iran, alors que la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini était à Téhéran pour renforcer les liens commerciaux entre l’Union Européenne et le régime.

Le Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI) a affirmé dans une déclaration mercredi que cette tendance croissante les exécutions « visant à intensifier le climat de terreur pour contenir les protestations grandissantes de diverses couches sociales, en particulier dans une période de visites de hauts dirigeants européens, démontrait que la prétendue modération n’était rien d’autre qu’une illusion vis-à-vis de ce régime obscurantiste. »

Mme Mogherini, la Haute Représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, était à Téhéran samedi en compagnie de sept Commissaires européens pour discuter avec le régime de relations commerciales et d’autres domaines de coopération.

Son voyage a été sévèrement critiqué par Mohammed Mohaddessin, président du Comité des Affaires Etrangères du CNRI, qui a affirmé : « Ce voyage, qui a lieu au milieu d’une vague d’exécutions de masse, de violations brutales des droits de l’homme et d’un bellicisme débridé du régime dans la région, piétine les valeurs sur lesquelles l’Union Européenne a été fondée et que Mme Mogherini devrait défendre et propager. »

Amnesty International, dans son rapport sur la Peine de Mort du 6 avril couvrant l’année 2015, a écrit : « L’Iran a exécuté au moins 977 personnes en 2015, comparé à au moins 743 l’année précédente. »

L’Iran a lui seul comptabilisait 82% de toutes les exécutions enregistrées » au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a déclaré l’organisme de défense des droits de l’homme.

Plus de 2300 exécutions ont eu lieu depuis le début de la présidence de Hassan Rohani. Le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en Iran a annoncé en mars que le nombre d’exécutions en Iran en 2015 était supérieur à celui de toute autre année depuis 25 ans. Rohani a clairement soutenu les exécutions comme des exemples des « commandements de Dieu » et des « lois du parlement qui appartient au peuple. »

 

Lire aussi: 

Le Haut-Commissaire de l’ONU appelle à mettre fin aux exécutions pour la drogue en Iran

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe