vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran-Nucléaire : Les Iraniens manifestent devant l’AIEA à Vienne

Iran-Nucléaire : Les Iraniens manifestent devant l’AIEA à Vienne

Ils appellent  le Conseil de Sécurité à agir contre le régime des mollahs et à adopter des sanctions générales

Iran-Nucléaire : Les Iraniens manifestent devant l’AIEA à Vienne CNRI – Des centaines de sympathisants de la Résistance iranienne ont manifesté devant le siège de l’AIEA à Vienne aujourd’hui. Les manifestants ont appelé à l’examen immédiat par le Conseil de Sécurité de l’ONU du dossier nucléaire du régime clérical, de son bilan des droits de l’homme et de son soutien au terrorisme pour adopter des sanctions internationales.

Les manifestants ont condamné la poursuite des activités nucléaires des mollahs, leur ingérence en Irak, la vague de répression en Iran et la récente répression de la grève des employés des transports en commun de Téhéran. Ils ont souligné que la situation dangereuse actuelle était une conséquence de la politique de complaisance des pays occidentaux avec Téhéran. Ils ont estimé que les menaces que pose ce régime à la paix et à la tranquillité est l’autre face des violations croissantes des droits de l’homme en Iran. Ils ont également condamné la politique de complaisance et au centre de celle-ci, l’interdiction qui touche la principale force de la Résistance iranienne, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), comme le plus grand obstacle à un changement démocratique en Iran. 
Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a déclaré dans un message aux manifestants : « vos manifestations répétées devant l’Agence internationale de l’énergie atomique, ou les rassemblements et mouvements de protestation menés par les Iraniens dans d’autres pays devant les bureaux des gouvernements ou les agences internationales sont motivés uniquement par votre inquiétude pour le sort des 70 millions d’Iraniens qui souffrent de l’oppression. »
“Le peuple iranien et sa résistance organisée voient le spectre des mollahs armés de bombes nucléaires comme un désastre qui les maintiendrait au pouvoir et viendrait s’ajouter aux malheurs des Iraniens. Aux yeux du peuple iranien, le régime de Téhéran armé de bombes nucléaires, signifie une augmentation du nombre d’actes de torture et de pendaisons de jeunes Iraniens (…) C’est pourquoi nous disons au conseil des gouverneurs de l’AIEA et à la communauté mondiale que si vous avez le moindre intérêt pour le sort du peuple opprimé d’Iran, alors il est impératif que vous abandonniez une fois pour toutes votre politique de complaisance injustifiée ainsi que vos attentes futiles d’une amélioration de la conduite des mollahs dictateurs. La douleur et la souffrance des Iraniens et le cauchemar que vivent les autres pays de la région ne doivent pas continuer plus longtemps. »
Durant cette manifestation, plusieurs parlementaires de pays d’Europe, dont le belge Jean-Pierre Malmandier et le danois Mogens Camre, ont pris la parole. Ils ont condamné la complaisance du régime des mollahs et la marque de terroriste collée à l’OMPI par l’Union européenne. Ils ont également appelé à une action urgente du Conseil de Sécurité. Des membres du CNRI, comme le grand peintre iranien Bahram Alivandi, le sportif Asghar Adibi, et des physiciens iraniens comme  le Dr. Alireza Assar et Manouchehr Fakhimi, sont également montés à la tribune.
Les manifestants agitaient des drapeaux iraniens, les portraits des dirigeants de la résistance, et des banderoles hostiles au régime et en faveur de la Troisième Voie proposée par Mme Radjavi.  Ils ont également exprimé leur plein soutien aux combattants de la liberté à la Cité d’Achraf, en Irak, et ont vivement condamné les complots du régime et de ses agents dans le gouvernement irakien à leur encontre.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe