lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléairePour le bien de la paix et de la sécurité internationale, il...

Pour le bien de la paix et de la sécurité internationale, il faut soumettre le dossier nucléaire du régime iranien au Conseil de sécurité

Pour le bien de la paix et de la sécurité internationale, il faut soumettre le dossier nucléaire du régime iranien au Conseil de sécurité
Mme Maryam Radjavi :
Pour le bien de la paix et de la sécurité internationale, de la stabilité régionale et de la prévention de la guerre,
il faut soumettre le dossier nucléaire du régime iranien au Conseil de sécurité le plus tôt possible et rétablir les six résolutions de l’ONU.

Le report de la question à la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs de l’AIEA donne une nouvelle occasion au régime clérical de produire une bombe

• Le fascisme religieux au pouvoir en Iran n’a jamais renoncé à se doter de l’arme nucléaire, garante de sa survie, et en a d’autant plus besoin qu’il est en proie à des soulèvements. Cela fait partie de la mission de Raïssi.

• Il faut fermer les sites nucléaires et d’enrichissement du régime et procéder à des inspections inconditionnelles.

Après l’adoption de la résolution du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a déclaré : Bien que la résolution soit un pas en avant, elle ne répond en aucun cas aux intérêts supérieurs du peuple iranien face au régime des mollahs. Le fascisme religieux au pouvoir en Iran s’est rapproché de la production d’armes nucléaires en se servant de la politique de complaisance et en violation flagrante du Traité de non-prolifération nucléaire. Le dossier nucléaire du régime doit être soumis au Conseil de sécurité des Nations unies dès que possible, et les six résolutions du Conseil de sécurité doivent être rétablies par le mécanisme de déclenchement, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps. Par conséquent, le fait de le reporter aux prochaines réunions du Conseil des gouverneurs de l’AIEA donne au régime une nouvelle occasion de produire une bombe. Il faut fermer les sites nucléaires et d’enrichissement du régime et procéder à des inspections inconditionnelles.

C’est une politique épouvantable et éprouvée qui permet au banquier central du terrorisme et du fondamentalisme de jouer avec la vie de centaines de millions de personnes dans la région et dans le monde. Ce régime a tué, blessé, déplacé et rendu sans abri des millions d’innocents en Iran pendant la guerre de huit ans avec l’Irak, ainsi qu’en Syrie, au Yémen et au Liban, et cela sans même disposer de l’arme nucléaire.

Mme Radjavi a ajouté : Les mollahs au pouvoir en Iran n’ont jamais abandonné le programme d’acquisition de l’arme nucléaire qui est un garant de la survie de la dictature religieuse, et ils en ont d’autant plus besoin qu’ils sont submergés par des soulèvements. Cela fait partie de la mission de Raïssi. Au cours des sept dernières années, depuis l’accord nucléaire avec les pays des P5 + 1, ce régime a continué à tromper et à dissimuler, et a utilisé toutes les facilités et privilèges de l’accord nucléaire contre le peuple iranien pour les mettre au service de la répression, du terrorisme et du bellicisme.

Le coût total du projet nucléaire du régime et de ses installations secrètes, révélé pour la première fois par la Résistance iranienne, s’élève à environ 2 000 milliards de dollars, ce qui constitue l’une des principales causes de la terrible pauvreté du peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 juin 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe