mardi, janvier 31, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Maryam Radjavi appelle la communauté internationale à condamner la répression...

Iran : Maryam Radjavi appelle la communauté internationale à condamner la répression des Derviches

ImageCNRI – Les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) du régime des ont écrasé une manifestation de milliers de derviches de l’ordre des Nematollahi et d’habitants de la ville sainte de Qom (dans le centre de l’Iran). Cette mesure a conduit à de vastes affrontements entre la population et les forces de sécurité dans divers quartier de l’agglomération qui a pris l’allure d’une ville morte.  Les troubles commencés lundi se sont poursuivis dans la journée de mardi.

La manifestation a éclaté en protestation de la fermeture d’un centre religieux des derviches Nematollahi par le régime des mollahs, et alors que  les protestataires essayaient de reprendre le centre. Plus de 3000 derviches ont convergé vers la ville lundi et se sont mis à protester pour obtenir la réouverture du centre. Les agents du régime on coupé le gaz, l’eau et l’électricité du bâtiment et l’ont muré.

Les SFE ont amené sur place une unité spéciale anti-émeute pour contrôler la foule. Ils ont aussi amener des canons à eau pour disperser les manifestants. Le chef des SFE à Qom, un commandant des pasdarans nommé Sadjadi, est venu sur place pour commander la répression. Les derviches Nematollahi et un grand nombre d’habitants de Qom qui les avaient rejoints se sont battus contre les unités des FSE à coups de pierres et des briques pour se défendre et en lançant des slogans hostiles au pouvoir.

Le régime des mollahs a réagi mardi en mobilisant des miliciens qui patrouillaient dans les rues aux cris de “Mort aux Monafeghine” [Moujahidine] pour tenter de dissuader les manifestants se montrer. Les miliciens, qui étaient plus de 2000, criaient “Qom n’est pas pour les Monafeghine.”

Les FSE ont arrêté plus de 500 derviches protestataires et leurs familles dans les affrontements d’hier et les ont tous transférés vers des lieux inconnus. Une loi martiale de facto s’est imposée à Qom et de nombreux magasins et centres commerciaux ont fermés.

Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la résistance iranienne, a appelé tous les défenseurs des droits de l’homme à condamner la répression brutale des derviches Nematollahi et les violations systématiques des droits des minorités religieuses en Iran.

“Le régime inhumain des mollahs a intensifié les violations des droits de l’homme, tout en exportant l’intégrisme islamique, en soutenant le terrorisme et en poursuivant sa quête des armes nucléaires, pour tenter de sauver son régime honni. Des centaines de chauffeurs de bus de Téhéran sont emprisonnés depuis plus de deux semaines”, a dit Mme Radjavi.

Maryam Radjavi a souligné l’esprit de tolérance, de coexistence et de fraternité qui caractérise la longue histoire de la nation iranienne. Elle a appelé tous ses compatriotes à Qom, en particulier les jeunes, à se lever pour prendre la défense des derviches, victimes d’une double persécution par la dictature religieuse.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe