mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Les forces répressives se heurtent aux manifestants dans divers points...

Iran : Les forces répressives se heurtent aux manifestants dans divers points de Téhéran

Téhéran 4 novembre 2009 CNRI – Selon le département social des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) à l’intérieur du pays, les affrontements entre les forces répressives et les manifestants dans diverses parties de Téhéran se poursuivaient encore à 15h00, heure locale. Interpellant les passants en scandant : « N'ayez pas peur, n'ayez pas peur, nous sommes tous ensemble», les manifestants se sont heurtés aux forces répressives. Plusieurs hélicoptères survolaient la capitale.

(Cliquez sur la photo pour voir un clip des manifestations)

A l'extérieur de l'université de Téhéran et dans la rue Qods, les étudiantes formaient une chaîne humaine devant les garçons pour éviter leur arrestation par les forces répressives. Dénonçant les crimes commis dans les prisons, les étudiants scandaient : « viols, crimes, mort au Velayat (titre de Khamenei) ».

La cité U des garçons de Polytechnique est encerclée par les forces anti-émeutes et les gardiens de la révolution qui ont attaqué le bâtiment et brisé des vitres.

Les gardiens de la Révolution ont ouvert le feu sur des manifestants à la jonction de Chariati et Mir-Damad pour les disperser.

Les jeunes Téhéranais ont mis le feu à deux poubelles, à la jonction des rues Jam et Mofateh pour contrer les agents du régime.

Des affrontements ont éclaté lors d'une manifestation sur la place Vali Asr. Les agents ont attaqué, battu et blessé des manifestants dans la rue Karegar et le boulevard Kechavarz.

Sur la place Enghelab et la Jonction Enghelab, des agents du Renseignement ont été contraints de partir avec leur caméra quand ils ont été identifiés par les manifestants.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 novembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe