lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: Les forces de sécurité empêchent 500 ouvriers de se rassembler à...

Iran: Les forces de sécurité empêchent 500 ouvriers de se rassembler à Téhéran

CNRI – Les forces de sécurité et du renseignement du régime iranien ont empêché un rassemblement de plus de 500 membres du mouvement ouvrier de se tenir dans les parcs Chitgar et Jahan-Nama de Téhéran hier. Il y avait des ouvriers de l’usine Iran Khodro, des chauffeurs de bus de la compagnie Vahed de Téhéran, des ouvriers de Sanandaj, Varamine, Pakdacht, de la cité industrielle de Qom et de quelques usines de la capitale. Le rassemblement voulait célébrer le 1er Mai, la Journée internationale du travail.

Des agents des forces de sécurité de l’Etat (FSE) avaient été déployés sur place et dispersaient tout rassemblement. 

Les seuls véhicules autorisés étaient ceux qui transportaient des familles, ou encore des femmes et des enfants. Il y avait des fourgons qui attendaient à l’entrée des parcs pour emmener d’éventuelles personnes interpellées. Près d’une trentaine de motards de l’unité spéciale du corps des gardiens de la révolution (CGR) patrouillaient dans les parcs épaulés par des patrouilles à pied. Dans les rues menant aux parcs et à chaque carrefour, il y avait des forces de sécurité pour contrôler la situation. Tout ce déploiement de forces malgré les fausses prétentions du régime de défendre les droits des travailleurs. 

La Résistance iranienne attire l’attention des mouvements ouvriers internationaux et des syndicats sur la situation critique des ouvriers iraniens et les efforts du régime pour les priver de leurs droits élémentaires.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 avril 2008 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe