jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Le régime des mollahs a pendu 29 personnes pour contrôler...

Iran : Le régime des mollahs a pendu 29 personnes pour contrôler les émeutes populaires

Saïd Mortezavi, le procureur en chef des mollahs se vante des exécutions collectives

CNRI – Le régime médiéval des mollahs a pendu 29 personnes dans une exécution collective à la prison d’Evine dimanche. Saïd Mortezavi, le sinistre procureur en chef de Téhéran, accusé du meurtre de la photojournaliste irano canadienne Zahra Kazemi en 2003, a menacé dans une interview à l’agence officielle de presse Fars de poursuivre les exécutions de masse et a dit que « le système judiciaire est heureux de démontré sa force et sa détermination au noble peuple d’Iran. »

 

Les autorités criminelles du régime, redoutant les émeutes populaires, ont essayé en vain de contenir une population excédée en donnant des interviews sur l’aspect « positif » de leurs actions. Dans un communiqué samedi, la Résistance iranienne disant que « le régime inhumain des mollahs va pendre dimanche un nombre de prisonniers politiques parmi les trente annoncés. Ces prisonniers politiques avaient été arrêtés au cours de l’été dernier lors des émeutes de l’essence. Le fascisme religieux au pouvoir les exécutera en tant de « voyous ».

La Résistance iranienne appelle la communauté internationale, et en particulier le Secrétaire général de l’ONU, le haut commissaire pour les droits de l’homme et les autres organisations humanitaire à tout faire pour empêcher les exécutions collectives de prisonniers. Elle appelle aussi au renvoi du dossier des droits de l’homme des mollahs devant le Conseil de Sécurité pour l’adoption de mesures contraignantes contre le régime. 
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 juillet 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe