lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : le régime refuse de restituer la dépouille d’Ali Saremi et...

Iran : le régime refuse de restituer la dépouille d’Ali Saremi et arrête son neveu

CNRI – Le régime des mollahs a refusé de restituer la dépouille d’Ali Saremi, membre des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), à sa famille qui s’était rendue dans la matinée du mercredi 29 décembre à la prison d’Evine. Les autorités pénitentiaires ont dit aux proches de s’adresser à la prison de Kahrizak. Là-bas, après une longue attente, des agents du renseignement leur ont dit qu’un permis d’inhumer n’avait pas été délivré et que la restitution du corps dépendait d’une lettre d’Evine.  Les agents les ont également menacés de ne pas s’aviser à revenir pour demander le corps.

Au même moment, les forces de sécurité de l’Etat ont arrêté sur son lieu de travail Mohammad Saremi, neveu d’Ali, et ont déchiré les tracts annonçant les funérailles.

Le jour d’avant, pendant qu’ils pendaient Ali Saremi et que des familles de prisonniers politiques s’étaient regroupées devant Evine, les forces répressives redoutant un rassemblement de protestation de la population et de jeunes, avaient bloqué la route menant à la prison et interdisaient l’accès aux véhicules dans ce secteur.

De nombreux agents occupaient le terrain, espacés d’un mètre les uns des autres.

Les prisonniers de la section 2  de la prison de Gohardacht, en banlieue de  Téhéran, ayant appris la nouvelle de l’exécution d’Ali Saremi, ont réussi à célébrer sa mémoire dans une cérémonie, malgré toutes les mesures répressives dont ils ont été victimes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29 décembre 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe