mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafAvec l’aide des forces irakiennes aux ordres de Maliki, la force...

Avec l’aide des forces irakiennes aux ordres de Maliki, la force terroriste Qods envoie ses recrues devant Achraf

Préparation du terrain à une attaque et un massacre

CNRI – Avec l’aide des forces irakiennes, la force terroriste Qods a envoyé le 30 décembre un groupe de ses agents et recrues irakiennes à Achraf pour faire croire que la population demande l’expulsion des Achrafiens. Il s’agit en fait de préparer le terrain à une attaque et à un nouveau massacre. Ce rassemblement intervient à la suite de l’attaque des forces irakiennes rattachées au bureau du premier ministre, contre les aides-soignants Moudjahidine installés dans le périmètre de l’hôpital d’Achraf  le 26 décembre, où onze Achrafiens avaient été blessés.

Ces agents sont arrivés à bord de deux minibus affrétés par l’ambassade du régime à Bagdad sous escorte d’un bataillon irakien, jusqu’à la porte principale du camp. Auparavant les forces irakiennes avaient nettoyé l’endroit et installé des chaises, préparant les lieux à des prises de vues. Depuis la matinée du 30 décembre et dans le but de protéger ces agents, les forces irakiennes ont posté 6 blindés Humvee à l’aile Sud et Est d’Achraf. En même temps, la force de réaction rapide de la police irakienne équipée de matraque s’est déployée devant l’entrée du camp.

A 11h30 locale, les forces irakiennes ont fait pénétrer les agents dans l’entrée d’Achraf  pour menacer les résidents avec des slogans provocateurs.  Mais un rassemblement de protestations des Achrafiens a contraint les forces irakiennes à ramener les agents devant l’entrée.

Les agents irakiens ont alors été transférés  à l’aile sud d’Achraf avec les agents de renseignement des mollahs qui se livrent depuis 11 mois à de la torture psychologique sur les Achrafiens au moyen de 140 haut-parleurs puissants, pour y prendre de nouveaux films et clichés à destination du régime iranien et de ses médias.

Le jour d’avant, les services de renseignement des mollahs (Vevak) avaient rassemblé des agents fraîchement arrivés de divers points du pays pour poursuivre la campagne de torture psychologique.

Excédé et démoralisé par l’échec de ses complots contre Achraf et le soutien irakien et international aux Achrafiens, le régime inhumain des mollahs cherche par ces tensions à couvrir ses propres revers.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 décembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe