samedi, novembre 26, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeIran : le Commandant de la force Basij menace de prises d'otages...

Iran : le Commandant de la force Basij menace de prises d’otages et de chantages

Iran : le Commandant de la force Basij menace de prises d'otages et de chantages

Naghdi : « En échange de la libération des otages (américains) ont été annulées les sanctions sur la Bank Sepah et débloqué 1,7 milliard de $ »

CNRI – Lors d’un discours à Téhéran, le brigadier général des pasdaran Mohammad-reza Naghdi, commandant de la force répressive Basij, a qualifié la prise d’otages et le chantage de «meilleur moyen de récupérer les droits que les arrogants nous ont confisqués ». À titre d’exemple, il a mentionné l’arrestation de citoyens américains et la saisie de leurs navires.

Naghdi a personnellement ordonné l’attaque de l’ambassade du Royaume-Uni en novembre 2011 et l’attaque de l’ambassade saoudienne en janvier dernier, sur ordre de Khamenei. Dans son discours, il a affirmé : « L’annulation des sanctions contre la Bank Sepah et le recouvrement de 1,7 milliard d’avoirs iraniens gelés pendant 36 ans n’avait rien à voir avec les négociations et n’était que le prix payé par les Etats-Unis pour que ses espions soient libérés », jusqu’à dire que cela « montre que le langage de la force est le seul que les Etats-Unis comprennent…

Le moyen de récupérer nos droits confisqués par les arrogants est de devenir forts, et nous devons devenir de plus en plus forts chaque jour » (Agence de presse Fars News, affiliée aux Pasdaran – le 20 janvier 2016). Ce pasdaran criminel a ajouté : « 5-6 pasdaran ont arrêté 10 marins américains en infraction dans le Golfe Persique et grâce à Dieu, les plans de l’ennemi ont été déjoués. »

Prendre en otage des ressortissants étrangers, en particulier des citoyens américains en Iran ou au Liban -ou ces dernières années en Irak par des milices privées- est une politique bien connue du fascisme religieux au pouvoir en Iran, et un levier essentiel de sa politique étrangère.

La politique d’apaisement par l’Occident, notamment par les Etats-Unis, ainsi que les concessions injustifiées faites aux mollahs, les ont encouragés à persévérer et intensifier l’usage de ce procédé perfide et contraire aux droits de l’homme.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance Iranienne
Le 21 janvier 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe