samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : La Résistance tient le régime des mollahs responsable de la...

Iran : La Résistance tient le régime des mollahs responsable de la mort d’Akbar Mohammadi

Iran : La Résistance tient le régime des mollahs responsable de la mort d’Akbar Mohammadi et demande l’envoi d’une mission d’enquête internationale

Hier, les bourreaux des mollahs ont attaché Akbar Mohammadi, lui ont scotché la bouche et l’ont torturé

La Résistance iranienne fait part de ses condoléances pour la mort – suspecte – de M. Akbar Mohammadi, qui a passé six ans en prison, et tient les bourreaux des mollahs pleinement responsables de sa mort  tragique à la prison d’Evine. Samedi, des gardiens de prison l’avaient attaché, lui avaient scotché la bouche et l’avaient torturé. M. Mohammadi était en grève de la faim depuis plusieurs jours.  A la suite de son décès, les autorités carcérales ont coupé les lignes téléphoniques pour empêcher la nouvelles de filtrer à l’extérieur.

Dans une interview avec l’agence de presse officielle ISNA, le directeur des centres de détention de la province de Téhéran, Sohrab Soleimani, a déclaré : «Hier, Akbar Mohammadi (…) était en des conditions parfaites et à sa demande après une visite médicale, il a quitté l’hôpital de la prison pour retourner dans sa cellule. »

Assassiner les opposants et les prisonniers est une pratique commune du régime des mollahs. Il s’agit d’un régime médiéval qui a déjà exécuté plus de 120.000 prisonniers politiques dans ses prisons effroyables et ses salles de torture.

La Résistance iranienne adresse ses condoléances à la famille de M. Mohammadi ainsi qu’aux autres prisonniers politiques et appelle les organisations de défense des droits de l’homme à envoyer une mission enquêter sur la cause de sa mort ainsi que sur la situation actuelle des autres prisonniers politiques en Iran. Un grand nombre d’entre eux doivent faire face à des complots similaires contre leur vie. En février, le régime inhumain des mollahs avait exécuté Hodjat Zamani, un membre de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, qui avait passé quatre ans en prison avant d’être pendu.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 juillet 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe