vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : La Résistance appelle à la libération immédiate d’Alireza Golipour, un...

Iran : La Résistance appelle à la libération immédiate d’Alireza Golipour, un prisonnier politique malade 

Iran : La Résistance appelle à la libération immédiate d’Alireza Golipour, un prisonnier politique malade 

La Résistance iranienne appelle à la libération immédiate d’Alireza Golipour, un prisonnier politique malade que l’appareil judiciaires des mollahs a condamné à 39 ans de prison

L’appareil judiciaire du régime des mollahs a condamné M. Alireza Golipour à 39 ans de prison. Ce prisonnier politique actuellement âgé de 30 ans est accusé d’avoir insulté le guide suprême du régime iranien, d’avoir soutenu l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) et d’avoir fait de l’espionnage.

M. Golipour était étudiant en télécommunications et employé au ministère des Communications. Arrêté une première fois lors du soulèvement de 2009, il a été arrêté de nouveau en octobre 2012. Il a subi plusieurs mois de torture et d’isolement et pendant un certain temps, il a été détenu dans un quartier réservé aux prisonniers du droit commun.

M. Golipour souffre d’une tumeur cancéreuse, d’une infection pulmonaire aiguë, de problèmes cardiaques et d’une hémorragie nasale et les médecins ont fortement déconseillé son maintien en détention. Ce prisonnier politique est actuellement privé de soins médicaux et son état de santé de détériore de jour en jour. Faire souffrir les prisonniers politiques malades jusqu’à leur mort en les privant de soins médicaux est une méthode bien connue utilisée par le régime des mollahs.

La Résistance iranienne appelle toutes les instances internationales de défense des droits de l’Homme – en particulier le Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la torture et autres peines cruelles et inhumaines, le Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale, le Groupe de travail de l’ONU sur les détentions arbitraires et le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran – à condamner la peine cruelle infligée à M. Golipour et à prendre des mesures immédiates pour la libération inconditionnelle de ce prisonnier politique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 19 mai 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe