vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran : le ministre des renseignements du régime iranien a ordonné à Faleh...

Iran : le ministre des renseignements du régime iranien a ordonné à Faleh Fayyad d’empêcher la vente des biens des résidents du Camp Liberty

Iran : le ministre des renseignements du régime iranien a ordonné à Faleh Fayyad d’empêcher la vente des biens des résidents du Camp Liberty

Selon les informations reçues d’Iran, le ministre des renseignements du régime des mollahs, Mahmoud Alavi, a rapporté à Rohani et à Khamenei que pendant son déplacement en Irak, il a souligné au conseiller à la sécurité nationale de l’Irak, Faleh Fayyad, que le régime iranien est opposé à la vente des biens des membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) résidant au camp liberty.

Selon ce rapport, Faleh Fayyad avait précédemment dit devant les officiels de l’ONU que les autorités irakiennes permettront la vente limitée de certains biens des résidents, mais il voulait que ces ventes restent assez restreintes de sorte qu’elles ne génèrent pas de revenus significatifs pour l’OMPI.

D’après ce rapport, le mollah Alavi a exigé que les autorités irakiennes intensifient les pressions et les mesures répressives contre l’OMPI. Faleh Fayyaz a répondu que jusqu’à présent, il a imposé le maximum de pressions et de contrôles possibles contre les membres de l’OMPI dans le camp Liberty et qu’il va continuer à faire la même chose.

Comme cela a déjà été dit dans les précédents communiqués du CNRI, malgré le fait que le gouvernement irakien a accepté depuis trois mois le projet de vente des biens des résidents du camp Liberty, les autorités irakiennes empêchent les hommes d’affaires d’entrer dans le camp et entravent les opérations de vente, lesquelles sont indispensables pour financer la réinstallation des membres de l’OMPI à l’extérieur de l’Irak. Ainsi, les autorités irakiennes perturbent ce processus de réinstallation. Ces obstructions sont une réitération du scénario qui avaient été mis en œuvre à Achraf par le régime iranien et ses agents irakiens pour ouvrir la voie à des pillages systématiques des biens des résidents.

Depuis le commencement en 2011 des discussions sur le transfert des résidents au camp Liberty, le régime iranien a fait tout ce qu’il a pu pour empêcher la vente des biens des résidents. Dans un communiqué daté du 5 avril 2013, la Résistance iranienne avait précisé que lors de son voyage en Irak, le ministre des renseignements du régime iranien avait obligé Nouri al-Maliki de piller les biens de l’OMPI.

La Résistance iranienne rappelle que la communauté internationale s’était formellement engagée à assurer la sureté et la sécurité des résidents du camp Liberty ; elle appelle le gouvernement des États-Unis, l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies à prendre des mesures urgentes pour éliminer toutes les interdictions qui empêcherait la vente des biens des résidents du camp Liberty.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 19 mai 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe