jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : déclaration des prisonniers politiques d’Evine

Iran : déclaration des prisonniers politiques d’Evine

contre la montée des pressions, des humiliations et la privation des soins médicaux

CNRI – 53 prisonniers politiques de la section 350 d’Evine ont exprimé dans une déclaration leur inquiétude quant à l’état gravissime des malades, et condamnent le refus des autorités de les faire hospitaliser et l’arrêt des soins. Ils dénoncent l’obligation qu’ils ont de revêtir l’uniforme de la prison et les mesures humiliantes. Ils exigent l’hospitalisation urgente des malades. Ils avertissent aussi que le régime et le système judiciaires seront tenus responsables pour tout préjudice ou coup portés aux prisonniers.

 

Pour accroitre la pression et les humiliations, le régime contraint les prisonniers politiques malades de porter des uniformes quand ils se rendent dans des hôpitaux extérieurs. Ces hardes sont extrêmement sales, grouillantes de vermine qui transmettent toutes sortes de maladies de peau. Des détenus politiques qui ont refusé de s’y plier, ont été privés de soins et leurs rendez-vous chez les médecins ont été annulés.

Pendant ce temps, le prisonnier politique Ali Moezi reste interdit de visite et le régime empêche sa famille de le voir en détention. Ali Moezi a refusé de comparaitre en octobre dans un simulacre de procès, présidé par le juge criminel Salavati. C’est pourquoi il a été enfermé en isolement dans la section 240 d’Evine et qu’il est interdit de visite.

Le prisonnier politique Vahid Asghari a également refusé le 1er décembre de comparaitre dans un simulacre de procès avec le même juge.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des instances internationales, en particulier le haut commissariat aux droits de l’homme, les rapporteurs spéciaux sur la détention arbitraire et la torture, et celui des droits de l’homme en Iran, à prendre des mesures urgentes pour faire libérer les prisonniers politiques en Iran. Elle leur demande d’envoyer une mission pour enquêter sur la situation gravissime et les pressions moyenâgeuses que subissent les détenus politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 décembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe