mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : au moins 150 arrestations de manifestants le 1er Mai

Iran : au moins 150 arrestations de manifestants le 1er Mai

 Maryam Radjavi appelle à la libération des manifestants arrêtés

CNRI – Des milliers de travailleurs défavorisés iraniens ont manifesté le 1er mai contre le régime des mollahs, malgré un dispositif massif de sécurité et un état de siège non déclaré.

A Téhéran, 5000 agents ont bloqué les environs du Parc Laleh en empêchant les ouvriers d’y entrer pour prévenir toute forme de manifestation. Mais c’est aux cris de « libérez les ouvriers arrêtés » et « on ne veut pas d’énergie nucléaire, on ne veut pas de salaire à 183.000 tomans » que les ouvriers se sont heurtés aux agents. Dans ces affrontements, plus de 150 personnes, notamment des femmes et des adolescents, ont été arrêtés et emmenés vers des lieux inconnus.

Tout en saluant les manifestants, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a appelé les organisations internationales de défense des droits de l’homme et de défense des travailleurs, les syndicats et les unions professionnelles dans le monde à condamner cette répression et à prendre des mesures urgentes pour faire libérer les personnes interpellées, en particulier les femmes.

Mmes Maryam Mohseni, Fatemeh Chah-Nazari, Parvaneh Ghassemian et Najma Ranjbaran, ainsi que MM. Gholamreza Khani et Mansour Hayat-Gheibi, de la compagnie d’autobus de Téhéran, Jafar Azim-Zadeh, Chapour Ehsanirad, représentants des ouvriers licenciés de l’usine Norad & Profile de Saveh, Behzad Khabaz, Mohammad Faraji, Saleh Kimiari, Mehdi Farahi-Chandiz, Saïd Youzi, Mohammad Achrafi, Youness Arjang, Fayegh Khosravi, Nikzad Zanganeh, Pouria Pouchtareh, Taha Vali-Zadeh, Mohammad Fardji, Saïd Moghadam, Saïd Sodjoudi, Farjollah Saïdi, Alireza Saghfi, Jamal Seidali, Cyrus Rahiyad et Hamid Ghorbani figurent au nombre des personnes arrêtées. Parmi les étudiants interpellés, on trouve Hamid Malekzadeh de l’université de Téhéran, Kaveh Mozafari, Amir Yaghoubali, et Saïd-Javad Moussavi de l’université Allameh.

C’est avec violence, à coups de matraques, que les forces de sécurité ont embarqué les personnes interpellées pour les emmener en prison.

En province aussi, les travailleurs ont manifesté et se sont rassemblés pour protester, notamment à Arak, à Kermanchah, Qasr-Chirine, Sanandaj et Qom, malgré la présence massive de force de la répression. Des affrontements ont éclaté dans certaines villes qui ont conduit à plusieurs arrestations.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 mai 2009

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe