mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsMme Radjavi a salué le verdict du tribunal suédois comme un premier...

Mme Radjavi a salué le verdict du tribunal suédois comme un premier pas sur la voie d’une justice complète

Mme Radjavi a salué le verdict du tribunal suédois comme un premier pas sur la voie d'une justice complète

Mme Radjavi a salué le verdict du tribunal suédois comme un premier pas sur la voie d’une justice complète. Il est plus que jamais impératif de poursuivre Khamenei, Raïssi et les autres auteurs du massacre de 1988

· Face à la prise d’otages et au chantage du régime et pour éviter le piège dans lequel est tombé le gouvernement belge, le gouvernement suédois devrait immédiatement inscrire à son ordre du jour des poursuites judiciaires contre Raïssi, en tant que bourreau de 1988, pour génocide et crime contre l’humanité.

· Plus de 1 000 prisonniers politiques torturés par le régime de Khomeiny sont prêts à porter plainte.

· En 92 sessions, la justice suédoise n’a traité qu’une seule prison sur plus de 100 où le massacre a eu lieu.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), s’est félicitée de la condamnation à la perpétuité par la justice suédoise de Hamid Noury, l’un des auteurs du génocide et du crime contre l’humanité commis en 1988. Elle a qualifié cette condamnation de premier pas sur la voie d’une justice complète ajoutant que cette dernière sera atteinte lorsque les principaux auteurs du crime, en particulier Ali Khamenei, Ebrahim Raïssi et d’autres, seront jugés par les tribunaux d’un Iran libre ou par des tribunaux internationaux.

En 92 audiences, le tribunal suédois a traité un certain nombre d’événements dans une seule prison (Gohardacht) sur plus de 100 prisons où s’est déroulé le massacre. Il faut ouvrir les dossiers sur le massacre à Evine et l’énorme crime qui a eu lieu dans plus de 100 villes, et sur les actions héroïques des femmes affiliées à l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI/MEK) lors du massacre de 1988 et les crimes des bourreaux à leur encontre.

Se référant aux déclarations faites il y a cinq jours par Hossein-Ali Nayeri, le chef de la commission de la mort à Téhéran, disant que s’il n’y avait pas eu de massacre, « peut-être que le régime n’aurait pas du tout survécu », Mme Radjavi a souligné que le massacre de 1988 est l’histoire de la confrontation entre la dictature religieuse et l’OMPI/MEK, que le régime perçoit comme une menace existentielle. La fatwa de Khomeiny de massacrer tous les membres et sympathisants inébranlables de l’OMPI qui refusaient de coopérer avec le fascisme religieux et de participer à ses crimes, est toujours un critère pour l’action du régime contre l’OMPI et la Résistance. Leur élimination physique, politique et idéologique a toujours été en tête des priorités du régime.

Mme Radjavi a ajouté que la vaste campagne juridique, politique et informative de la Résistance iranienne au cours des 33 derniers mois et le verdict rendu par le tribunal ont mis en échec la conspiration du ministère du Renseignement et de ses agents visant à détourner le mouvement de la justice au détriment de l’OMPI. Les témoignages forts et les documents convaincants des témoins et des plaignants, en particulier à Achraf 3, ont joué un rôle décisif pour prouver la culpabilité de Noury et l’empêcher d’échapper à la justice. En fait, le procès se serait déroulé différemment si certaines sessions du tribunal n’avaient pas eu lieu en Albanie.

Mme Radjavi a souligné que la poursuite de Khamenei et Raïssi est maintenant plus impérative que jamais. Face aux prises d’otages et au chantage du régime, et pour éviter le piège dans lequel est tombé le gouvernement belge, le gouvernement suédois doit immédiatement ordonner des poursuites judiciaires contre Raïssi, en tant que bourreau de 1988, pour génocide et crime contre l’humanité. Plus de 1000 prisonniers politiques torturés par le régime de Khomeiny, dont plus de 900 en Albanie, sont prêts à déposer plainte.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 14 juillet 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe