mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: traité belgo-iranienLe message de Mme Radjavi à la manifestation des Iraniens à Bruxelles...

Le message de Mme Radjavi à la manifestation des Iraniens à Bruxelles contre l’accord honteux du régime clérical avec la Belgique

Le message de Mme Radjavi à la manifestation des Iraniens à Bruxelles contre l'accord honteux du régime clérical avec la Belgique

Traiter avec le régime au sujet des otages est un pas en avant et 100 pas en arrière, et chaque citoyen européen et américain en Iran est désormais un otage potentiel.

Dans un message vidéo adressé aux nombreux Iraniens qui ont manifesté ce matin à Bruxelles contre le traité honteux avec le régime clérical, Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : Le contenu et le nom même du traité reviennent à accorder l’impunité au terrorisme du « fascisme religieux » et aux mollahs, qui étaient sur le point de commettre un grand massacre près de Paris et fomentaient le plus grand attentat terroriste en Europe. Cependant, grâce à vos efforts de tous les instants, vous et d’autres consciences éveillées, avez dénoncé rapidement cette conspiration scandaleuse à l’échelle internationale. Il est vrai que vous êtes, sur la scène internationale, une extension des instigateurs de la révolte et des unités de résistance en Iran.

Mme Radjavi a ajouté : Le front uni des Iraniens a clairement montré qu’ils ne connaitront pas de répit tant que la liberté, la démocratie et les droits humains sont sacrifiés et que la justice et l’état de droit sont piétinés.

La présidente élue du CNRI a souligné : La campagne contre la complaisance vis-à-vis du terrorisme débridé des mollahs au pouvoir, tout comme la campagne visant à révéler leurs installations et projets nucléaires secrets, ne défend pas seulement les intérêts suprêmes du peuple iranien, elle rend également un grand service à la paix et à la sécurité dans le monde. Elle s’inscrit de toute évidence, dans la prévention des attentats à la bombe contre les rassemblements pacifiques, et la préservation de la santé et de la vie des citoyens européens.

Faisant référence au large front mondial contre cet accord honteux, qui comprend des juristes internationaux, des sénateurs et des membres du Congrès américain, des lauréats du prix Nobel, des groupes parlementaires de différents pays, et des personnalités européennes et américaines de premier plan, Mme Radjavi a déclaré : Face à la solidarité des Iraniens en Belgique, à votre campagne et à votre front mondial, les adeptes de la complaisance et des accords cachés ont maintenant transformé la prise d’otages de citoyens belges en Iran en arme contre les victimes du terrorisme. Et au lieu d’adopter une position plus ferme contre les bourreaux, ils veulent les satisfaire avec le sang d’autres victimes. Se contenter de la libération des otages belges en Iran est un pas en avant et 100 pas en arrière, car à l’avenir personne ne sera en sécurité. Chaque citoyen européen et américain en Iran est désormais un otage potentiel.

Le message de Mme Radjavi à la manifestation des Iraniens à Bruxelles

La Résistance iranienne a annoncé il y a 70 jours que le gouvernement suédois doit faire face à l’extorsion et au chantage du régime dans le cas d’Ahmadreza Jalali en lançant immédiatement des poursuites judiciaires contre Raïssi, le bourreau du massacre de 1988, pour avoir commis des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et un génocide. Le gouvernement belge aurait dû et devrait faire de même.

Mme Radjavi a demandé ce qu’il fallait faire si demain, les mollahs faisaient chanter tous les peuples d’Europe en les menaçant d’une bombe nucléaire ? Faudra-t-il s’agenouiller et se soumettre ? Où sont les leçons et les expériences de la complaisance et de la guerre contre Hitler, l’Holocauste et les fours crématoires ? Le renversement de ce régime et l’instauration de la démocratie, d’une république et de la souveraineté populaire reviennent, bien entendu, au peuple iranien et à sa résistance Nous n’avons réclamé et ne réclamerons cela à personne.

Mais depuis un demi-siècle, depuis l’époque du chah, nous avons demandé de ne pas prendre parti pour la dictature parce que le renversement du fascisme religieux est inévitable.

Mme Radjavi a exprimé sa sincère gratitude aux juges belges pour leurs efforts pour enquêter sur l’affaire du diplomate terroriste du régime et prononcer sa condamnation. Elle a également remercié les partis et les représentants du Parlement belge pour leur courageuse opposition au traité honteux avec les mollahs.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 14 juillet 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe