mercredi, octobre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsAppel à l'annulation de la visite du MAE des mollahs iraniens, Bagheri...

Appel à l’annulation de la visite du MAE des mollahs iraniens, Bagheri Khani, en Norvège

La rencontre prévue avec la ministre des Affaires étrangères de Norvège par le vice-ministre des Affaires étrangères du régime iranien encourage les violations des droits humains, l'exportation du terrorisme, le bellicisme et la quête d'armes nucléaires

Le représentant du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) en Norvège estime que la visite prévue en Norvège d’Ali Bagheri Kani, vice-ministre des Affaires étrangères de la dictature religieuse et terroriste au pouvoir en Iran, et la réunion avec la ministre norvégienne des Affaires étrangères vont renforcer les violations des droits humains par le régime, l’exportation du terrorisme et la guerre dans la région, ainsi que sa quête antipatriotique de l’arme nucléaire. Il appelle à l’annulation de la visite et de la rencontre.

Selon Amnesty International, Bagheri est le représentant d’un régime qui a procédé à plus de la moitié des exécutions dans le monde en 2021.

Cette visite intervient alors que ces dernières semaines, le peuple iranien est descendu dans les rues de plusieurs villes et provinces en scandant « à bas Khamenei, à bas Raïssi, à bas le dictateur », et que les forces de répression ont tué plusieurs manifestants et en ont blessé des centaines.

Le bilan de ce régime au cours des quatre dernières décennies se résume à réprimer et à tuer le peuple iranien. Les soulèvements successifs de ces quatre dernières années prouvent que ce régime n’a aucune légitimité et que le peuple iranien veut le renverser. Dès lors, ses représentants ne représentent en aucun cas le peuple iranien. Le soulèvement de décembre 2017, celui de novembre 2019, au cours duquel au moins 1 500 jeunes ont été tués par balles, et les soulèvements suivants en 2020, 2021 et aujourd’hui à Abadan et dans d’autres régions d’Iran reflètent tous le fait que le peuple iranien veut renverser ce régime et instaurer la liberté et la démocratie.

Même lors des négociations avec les responsables occidentaux, Bagheri Kani tente désespérément, par divers stratagèmes, de tromper les responsables de l’Agence internationale de l’énergie atomique et de cacher les efforts du régime pour acquérir la bombe atomique. Dès le départ, le programme nucléaire du régime est allé à l’encontre des intérêts du peuple iranien. S’il n’avait pas été révélé par la Résistance iranienne en 2002, le monde serait aujourd’hui confronté à un régime fondamentaliste doté de l’arme nucléaire.

Le représentant du CNRI en Norvège demande l’annulation de la visite en Norvège du vice-ministre des affaires étrangères des mollahs et exhorte le gouvernement norvégien à condamner la répression brutale du soulèvement du peuple iranien pour la liberté.

Représentation du Conseil national de la Résistance – Norvège
(Le 30 mai 2022 )

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe