lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 100.500 décès dus au coronavirus dans 427 villes

Iran : Plus de 100.500 décès dus au coronavirus dans 427 villes

Opposition généralisée à la réouverture des écoles, confusion et machine arrière inévitable des dirigeants du régime clérical

· La commission de la Santé du Majlis : Les nombreuses divergences dans les commentaires des responsables sur la réouverture des écoles ont grandement dérouté les familles. Les parents disent que les responsables changent de décision à chaque minute et ils ne savent pas ce qu’ils pensent. (Site Hamchahri, 8 septembre 2020)

· Ali Rabi’i : Rohani a explicitement déclaré qu’il n’y avait pas de présence en classe obligatoire. La fréquentation n’est pas obligatoire mais les écoles sont ouvertes. (Agence Isna, 8 septembre)

· Le ministre de l’Education : Aucune école publique ni privée n’a le droit d’exiger la présence des élèves en classe. (Agence ILNA, 7 septembre 2020)

· Minou Mohraz du centre national de lutte contre le coronavirus : Nous assistons au résultat des mauvaises décisions. Le personnel médical a été réduit et il est exténué. (Site Alef, 8 septembre 2020)

· Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Massih Daneshvari de Téhéran: Si le coronavirus se généralisait et qu’un grand nombre d’enfants devaient être hospitalisés, nous n’avons pas de lit pour eux. (Agence Ilna, 8 septembre)

· Le quotidien Vatan-e-Emrouz : La peur du coronavirus a poussé moins de 10% des élèves à aller en classe ces 2-3 derniers jours

· La faculté de médecine d’Ahwaz : À partir du 24 aout, la virulence de l’épidémie a de nouveau augmenté. Du 28 aout au 5 septembre, le nombre de patients orientés vers les centres médicaux est passé de 700 à 1062. (Agence Tasnim, 7 septembre 2020)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 8 septembre 2020, que le nombre de victimes du coronavirus dans 427 villes est supérieur à 100.500. Le nombre de morts dans les provinces de Khorassan-Razavi est de 7214, Khouzistan 6642, Ispahan 4589, Lorestan 4447, Guilan 4137, Azerbaïdjan oriental 2917, Alborz 2851, Golestan 2848, Fars 2831, Azerbaïdjan occidental 2694, Khorassan du Nord 1619, Kerman 1610, Hormozgan 1356, Markazi 1303, Yazd 1263 Bouchehr, 1261, et Chaharmahal-Bakhtiari 712 et Khorassan du Sud 582.

Alors que l’opposition de l’opinion publique, des experts et même des responsables du régime à la réouverture des écoles grandit, les dirigeants du régime clérical sont confus et font inévitablement marche arrière. Ali Rabi’i, le porte-parole du gouvernement Rohani, a souligné que « l’information gouvernementale » avait un problème. «Lors de la même réunion, a-t-il déclaré, le président a clairement affirmé qu’il n’y a aucune obligation de présence en classe, mais tous les experts en éducation étaient sensibles à l’idée que les écoles allaient rouvrir (…) Bien sûr, les moyens éducatifs peuvent utiliser le réseau en ligne « Shad », mais nous soulignons encore une fois que la fréquentation scolaire n’est pas obligatoire, cependant les écoles sont ouvertes (…) Il est nécessaire de maintenir la relation des élèves avec les écoles actuellement, physiquement ou virtuellement. » (Agence ISNA, 8 septembre).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 septembre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe