vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : 60 exécutions du 22 décembre au 20 janvier

Iran : 60 exécutions du 22 décembre au 20 janvier

Iran : 60 exécutions du 22 décembre au 20 janvier

Exécution de 16 prisonniers en 6 jours à Ispahan, Karaj, Hamedan, Ilam, Boroujerd et Salmas

Le fascisme religieux au pouvoir en Iran n’hésite pas un seul instant à tuer et à exécuter pour contenir le soulèvement populaire et empêcher l’explosion de colère des Iraniens. Les bourreaux de Khamenei durant le mois de Dey du calendrier persan (22 décembre -20 janvier) ont exécuté au moins 60 prisonniers.

Le dimanche 22 janvier, le régime a exécuté trois prisonniers nommés Saman Nabi Garossi, Abolfazl Barqani et Sabina Ismailzadeh, une étudiante en architecture incarcérée depuis 6 ans à la prison centrale de Karadj. La veille, le 21 janvier, un prisonnier nommé Ebrahim Dehghan avait été pendu à la prison de Tircheh à Boroudjerd.

Le mercredi 18 janvier, au moins 8 prisonniers ont été exécutés, Nima Vahidi, Akbar Sheikh Panahi et Omid Karimi à la prison centrale d’Ispahan, Akbar Ahmadi et Ali Jalilvand, tous deux pères de quatre enfants, à la prison de Hamedan, Qodrat Zubairam à la prison centrale d’Ilam, Sharaf Khan Akbari et un autre prisonnier à la prison centrale de Karadj. Le mardi 17 janvier, Kamel Doudkanlou, emprisonné depuis 7 ans, et Farhad Hosseini ont été pendus à la prison de Salmas.

Samedi 21 janvier, des familles et des proches de condamnés à mort ont manifesté devant le centre judiciaire des mollahs à Téhéran pour demander l’arrêt des exécutions des condamnés à mort.

La complaisance avec la dictature religieuse en Iran, qui détient le record du monde actuel d’exécutions et d’emprisonnements par habitant, et le retard dans les sanctions globales et dans l’inscription sur la liste du terrorisme de ses dirigeants et organes de mort et de répression, piétinent les valeurs des droits humains acquises au prix de dizaines de millions de victimes. Il faut mettre ce régime au ban de la communauté internationale, fermer ses ambassades, expulser ses mercenaires et traduire en justice ses dirigeants pour quatre décennies de génocide et de crimes contre l’humanité.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 janvier 2023

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe