dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceBoycott général de la farce électorale : un non retentissant du peuple...

Boycott général de la farce électorale : un non retentissant du peuple iranien au fascisme religieux, un oui au renversement (Maryam Radjavi)

Boycott général de la farce électorale : un non retentissant du peuple iranien au fascisme religieux, un oui au renversement (Maryam Radjavi)

Le régime subit une défaite majeure dans sa farce électorale, le peuple boycottant le scrutin en hommage aux martyrs de novembre 2019

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a félicité le peuple iranien pour le boycott national de la mascarade électorale du fascisme religieux au pouvoir. Mme Radjavi a estimé que l’échec du régime à intimider les électeurs pour qu’ils se rendent aux urnes reflète l’hommage du peuple iranien aux 1 500 martyrs du soulèvement de novembre 2019 et présage de prochains soulèvements.

Ce boycott sans précédent est un « non » retentissant à Khamenei, Rohani et à l’ensemble du régime clérical et reflète l’enthousiasme de l’opinion publique pour le slogan des unités de résistance « je vote pour le renversement ».

Khamenei avait ridiculement exigé que les gens aillent voter comme un devoir religieux. Rohani avait demandé à plusieurs reprises de voter. Ses conseillers avaient averti les gens de ne pas bouder les urnes, car cela ferait le bonheur de l’Amérique et augmenterait les activités des Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK). Les gardiens de la révolution et Javad Zarif avaient appelé à vaincre la politique de pression maximale avec une participation maximale. Non seulement toutes ces tentatives futiles n’ont eu aucun impact, mais elles ont au contraire renforcé le dégoût des Iraniens face au vol de leur souveraineté populaire à travers ce scrutin illégitime. Cela a également renforcé leur détermination à boycotter cette mascarade.

Le boycott national de la farce électorale va attiser les querelles intestines du régime et aggraver l’impasse mortelle dans laquelle il se trouve. Il va aussi accélérer son renversement par le peuple iranien et sa Résistance. Il faut cesser de serrer les mains sanglantes de ce régime illégitime sur la scène international. La communauté internationale doit reconnaître le droit du peuple iranien et de sa Résistance à changer de régime et à établir la démocratie et la souveraineté populaire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe