dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLe régime iranien sur la liste noire du GAFI

Le régime iranien sur la liste noire du GAFI

Le régime iranien sur la liste noire du GAFI

Le régime iranien sur la liste noire du GAFI : un coup dur pour les mollahs, indispensable à la lutte contre le terrorisme et le bellicisme dans le monde

Maryam Radjavi: Les mollahs ont consciemment et délibérément violé la convention de Palerme et le CFT et ont rejeté le GAFI pour financer le terrorisme, le bellicisme et contourner les sanctions

La décision du GAFI d’inscrire à nouveau sur sa liste noire la dictature religieuse et terroriste en Iran est une mesure extrêmement nécessaire, bien qu’attendue depuis longtemps, pour lutter contre le terrorisme et le blanchiment d’argent dans le monde entier.

Depuis le retrait du régime iranien du GAFI en 2016, son ingérence terroriste et belliqueuse dans la région s’est développée à un rythme effréné, et a prouvé une fois de plus que les concessions faites à la théocratie n’entraîneront jamais un changement de son comportement.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : inscrire le régime clérical sur la liste noire est indispensable pour lutter contre le terrorisme et le bellicisme au Moyen-Orient et dans le monde. Elle a ajouté : Les mollahs ont consciemment et délibérément violé la convention de Palerme et le dispositif de LAB/CFT et ont refusé d’accepter le GAFI pour continuer à financer le terrorisme et la belligérance, et contourner les sanctions.

La présidente élue du CNRI a souligné que le terrorisme et le bellicisme sont indispensables à ce régime et essentiels à sa survie. Il n’abandonnera jamais le financement du terrorisme ni le blanchiment d’argent. Il ne se soumettra jamais non plus à la transparence financière. Le commerce avec ce régime ne sert pas les intérêts du peuple iranien et ne fait qu’alimenter la machine de répression et de terrorisme des mollahs.

La communauté internationale doit cesser d’offrir toute assistance et s’abstenir de toute transaction financière avec le régime des mollahs. Elle doit soutenir le peuple iranien et ses aspirations à un changement de régime et à l’instauration de la liberté et de la démocratie. C’est un impératif pour lutter contre le terrorisme et le blanchiment d’argent, et pour apporter la paix et la tranquillité dans la région.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe