mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsAppel à condamner l’exécution d’un prisonnier politique kurde en Iran

Appel à condamner l’exécution d’un prisonnier politique kurde en Iran

Le dimanche 9 août, dans un nouveau crime abject du régime iranien, un prisonnier politique kurde, Sirvan Najavi, a été exécuté dans la prison centrale de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran. Les bourreaux n’avaient pas informé son avocat et sa famille a été privée d’une dernière rencontre. 

La Résistance iranienne et les organisations de défense des droits humains avaient lancé des appels en faveur de ce prisonnier politique courageux. 

La Résistance exhorte les organisations internationales, notamment les Nations unies et ses organes concernés, à condamner vigoureusement cette exécution criminelle. Elle insiste qu’au lieu de fermer les yeux sur ces crimes et de continuer à espérer naïvement à l’improbable modération de la dictature religieuse, la communauté internationale doit renvoyer son dossier devant le Conseil de sécurité des Nations Unies pour répondre de crimes contre l’humanité, notamment le massacre de 120 000 prisonniers politiques en Iran, et traduire ses responsables devant la justice internationale. 

Adressant ses condoléances à la famille de Sirvan Najavi, à ses amis et au peuple kurde, la Résistance iranienne appelle l’ensemble de la population, notamment les jeunes, à protester contre la vague d’exécutions qui sévit dans le pays et à exprimer leur solidarité avec les familles des victimes et des prisonniers politiques.

Sirvan Najavi, arrêté en juillet 2011 à Karadj, a été condamné pour « guerre contre Dieu » en raison de sa collaboration avec l’organisation kurde Pejak. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 9 aout 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe