samedi, novembre 26, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: InternationalAELI (EIFA) : L’Irak doit proscrire la corruption en Irak, et inculper...

AELI (EIFA) : L’Irak doit proscrire la corruption en Irak, et inculper Nuri Maliki

AELI (EIFA) : L’Irak doit proscrire la corruption en Irak, et inculper Nuri Maliki

CNRI- L’ancien dictateur d’Irak Nuri al-Maliki, qui était à la botte du régime iranien, est responsable du désastre en Irak aujourd’hui, d’après une déclaration de l’ancien législateur européen Struan Stevenson.

« L’Association Européenne pour la Liberté en Irak (AELI – EIFA) exprime sa reconnaissance pour la position courageuse et influente de l’ancien chef religieux le Grand Ayatollah Sistani et considère qu’il est le principal soutien de la promotion d’une vraie réforme par le Premier Ministre Haider al-Abadi », a affirmé le Président de l’EIFA dans une déclaration publiée sur le site web du groupe dimanche.

L’Ayatollah Sistani a déclaré à l’AFP : « Aujourd’hui, si une véritable réforme n’est pas mise en place en luttant sans pitié contre la corruption et en établissant la justice sociale à différents niveaux, l’on peut s’attendre à ce que la situation empire davantage », et l’Irak pourrait être « tiré vers le bas jusqu’à être divisé, Dieu nous en garde. »

Selon l’AFP, il a affirmé que sans la corruption endémique, en particulier au sein des forces de sécurité, et sans les abus de pouvoir des hauts responsables, « l’organisation terroriste Daech (l’EI) n’aurait pas été capable de contrôler une large part de territoire en Irak », et il a ajouté que beaucoup de politiciens irakiens « n’ont pas pris en considération l’intérêt général du peuple irakien, plutôt préoccupés par leur intérêt personnel et des préoccupations partisanes, sectaires et ethniques. »

M. Stevenson a fait remarquer : « Comme le peuple irakien l’a souligné dans les manifestations d’ampleur nationale de vendredi, l’homme qui porte la plus grande responsabilité du désastre en Irak aujourd’hui est l’ancien Premier Ministre Nouri al-Maliki, qui pendant ses huit ans de mandat à la botte du régime iranien, a détruit l’Irak politiquement et économiquement, sapant complètement la sécurité nationale. »

« L’AELI a insisté dans sa déclaration du 11 août sur le fait que pour toute réforme, il s’agissait avant tout d’obliger Maliki à répondre de ses crimes et d’expulser d’Irak le régime iranien et ses milices, sans quoi toute tentative de réforme se heurtera à l’obstacle iranien et sera vouée à l’échec. Dans les circonstances actuelles, alors que les hauts responsables religieux et des millions de gens soutiennent les réformes de M. Abadi, aucun délai n’est acceptable ; des occasions seraient manquées et la menace d’une division de l’Irak augmentera. »

« Nous en Europe, sommes aux côtés du peuple irakien et soutenons entièrement de telles réformes », a-t-il ajouté.

M. Stevension était Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak de 2009 à 2014. Avant cela, il a été membre du Parlement Européen pendant 10 ans.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe