samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeWashington accuse Téhéran de jouer un double jeu sur l'Irak

Washington accuse Téhéran de jouer un double jeu sur l’Irak

Agence France Presse – La Maison Blanche a accusé Téhéran vendredi de jouer un double jeu au sujet de l’Irak, déclarant publiquement vouloir stabiliser ce pays tout en continuant, selon Washington, à y introduire des armes. "Nous avons déjà dit clairement que les activités iraniennes en Irak ne contribuent pas" à réduire les violences, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Gordon Johndroe à la presse.

Il a accusé l’Iran d’avoir une attitude de double jeu à l’égard des Etats-Unis, évoquant les récentes discussions entre de hauts responsables iraniens et l’ambassadeur américain à Bagdad Ryan Crocker.

"Les Iraniens disent publiquement chaque fois qu’ils rencontrent l’ambassadeur Crocker qu’ils veulent jouer un rôle constructif en Irak. Pourtant, selon nos commandants sur le terrain, nous constatons des flux croissants de projectiles explosifs très meurtriers. Cela ne joue pas un rôle très constructif en Irak", a-t-il commenté.

"Ces armes fournies par les Iraniens aux milices sont responsables de la mort de soldats américains. Le soutien à ces milices est responsable de la mort d’Irakiens innocents. C’est un euphémisme que de dire que ce type d’activité ne contribue pas" à améliorer la situation, a-t-il dit.

Interrogé pour savoir si ce type d’activité pouvaient justifier une action militaire contre l’Iran, M. Johndroe n’a pas souhaité répondre.

"Les Américains sont tués en Irak et les forces américaines prennent des mesures de protection approppriées pour gérer cela", a-t-il dit.

La semaine dernière, un commandant américain en Irak a accusé les Gardiens de la révolution, le corps d’élite du régime iranien, d’entraîner des extrémistes chiites en Irak à attaquer les forces américaines et irakiennes.

Washington accuse aussi l’Iran, à majorité chiite, d’attiser les violences confessionnelles en Irak. Téhéran dément toute implication dans le conflit irakien.

(AFP)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe