vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne sénatrice belge demande l’ouverture d’une enquête internationale sur la situation d'Achraf

Une sénatrice belge demande l’ouverture d’une enquête internationale sur la situation d’Achraf

Elke TindemansLa situation des réfugiés iraniens en Irak est inquiétante. La sénatrice belge Elke Tindemans demande l’ouverture d’une enquête internationale sur la situation d’Achraf

Communiqué de presse de la sénatrice belge Elke Tindemans, membre de la commission des affaires étrangères, du parti démocrate chrétien flamand.

Bruxelles le 18 août :
La situation des réfugiés iraniens en Irak est inquiétante. La sénatrice belge Elke Tindemans demande l’ouverture d’une enquête internationale :

Le camp d’Achraf en Irak, au nord de Bagdad, depuis la chute du gouvernement de Saddam Hussein, abrite le plus grand mouvement d’opposition au régime de Téhéran, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran. Au début de l’année, les Etats-Unis ont transféré la protection de ce camp aux forces irakiennes. Le 28 juillet, des soldats irakiens sont entrés de force dans le camp. Les images que les résidents de ce camp ont diffusés sur Internet montrent les crimes des soldats et même comment ils écrasent les résidents du camp avec des véhicules.

Cette attaque a fait jusqu’à présent 11 morts et 500 blessés dont de très nombreuses femmes. 36 personnes ont été arrêtées sans la moindre raison et il est question de les juger. Les organisations internationales comme Amnesty Internationale, l’OMCT et la Ligue des droits de l’homme ont exprimé leur inquiétude sur cette situation.

Aujourd’hui, trois semaines après cette attaque, l’Iran a demandé à l’Irak que l’ensemble des membres de l’organisation des Moudjahidine soient renvoyés en Iran. De plus, la situation au camp Achraf n’est toujours pas claire. La presse internationale et les organisations d’aide n’ont plus l’autorisation d’accéder au camp et il y a même des obstacles à l’entrée des vivres.

La sénatrice Elke Tindemans rejoint le sénateur Dirk Claes qui avait déjà fait part de son inquiétude à ce sujet et demande au gouvernement belge de porter le sujet du camp d’Achraf à l’attention internationale et exprime sa satisfaction pour les mesures entreprises par le gouvernement belge jusque là.

Vu les signes préoccupants et les doutes pesant sur ce qui s’est passé à Achraf, Mme Tindemans demande au gouvernement belge d’envoyer sur place une mission de l’Union européenne ou de l’ONU pour y apporter de l’aide.

Mme Tindemans condamne aussi la demande du régime iranien de faire expulser les membres de l’OMPI et demande au gouvernement irakien de libérer rapidement les 36 personnes arrêtées illégalement, et de donner la liberté d’action totale aux organisations d’aides internationales de travailler dans ce camp et que la protection du camp soit retournée par les Nations Unies aux forces américaines en attendant qu’une solution à long terme soit trouvée.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe