mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn responsable du régime iranien : le chômage accule les jeunes kurdes...

Un responsable du régime iranien : le chômage accule les jeunes kurdes au désespoir total – Vidéo

Un responsable du régime iranien : le chômage accule les jeunes kurdes au désespoir total

CNRI – Le président du Conseil d’emploi de la province du Kurdistan a évoqué le fleau du chômage généralisé chez les jeunes dans cette province iranienne. « La province du Kurdistan est en très mauvaise condition en matière d’emploi. On voit un grand nombre de jeunes hommes et femmes, ainsi que des diplômés des collèges, vendant des marchandises dans les rues ou transportant de lourdes charges à travers les passages frontaliers (d’Irak)», a déclaré Shaker Ibrahim vendredi.

« Sur les réseaux sociaux, nous voyons des enregistrements vidéos d’hommes kurdes lettrés avec de lourdes charges sur le dos essayant de joindre les deux bouts. Ne devrait-il pas y avoir un plan afin de créer des emplois pour ces jeunes hommes et femmes qui ont passé des années à étudier dans les universités les plus crédibles du pays ? », a-t-il interrogé.

« Beaucoup de jeunes Kurdes instruits se sont retrouvés dans des impasses, et n’ont personne vers qui se tourner, et ils commencent à faire de la contrebande de marchandises. Ces personnes auraient pu vivre une vie normale comme les autres, mais malheureusement beaucoup n’ont pas une vie adéquate et ont même perdu leurs vies », a ajouté Ibrahim.

گزارشی تصویری از زندگی کولبران در مرزهای ایران - عراق ، در کردستان

Par le passé, il y a eu de nombreuses informations à propos de ces porteurs de charge qui se sont faits tirer dessus par la police d’Etat et les troupes frontalières, tuant et blessant plusieurs. La répétition systématique de ces incidents a suscité l’émois parmi les habitants. Les responsables du régime ont même exprimé leur inquiétude face à de telles manifestations.

Selon le site web Entekhab, certains députés iraniens ont exhorté le ministre de l’Intérieur à expliquer pourquoi les patrouilles frontalières ouvraient le feu sur les porteurs.

Beaucoup de jeunes hommes dans cette région sont obligés de recourir à un tel travail malgré les salaires très bas.

Le Kurdistan est l’une des trois provinces en Iran avec un taux de chômage des jeunes supérieur à la moyenne du pays, selon les derniers rapports statistiques.

Le matin du 23 juin, deux porteurs se sont directement faits tirer dessus par la police des frontières, l’un a été tué et l’autre blessé. La veille, un autre porteur a également été tué par un coup de feu direct.