samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn prisonnier politique iranien se prononce contre les pressions sur l’Organisation des...

Un prisonnier politique iranien se prononce contre les pressions sur l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran au Camp Liberty

Un prisonnier politique iranien se prononce contre les pressions sur l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran au Camp Liberty

CNRI – Le prisonnier politique iranien, Hassan Sadeqi, a écrit une lettre ouverte depuis l’intérieur de la sinistre prison iranienne de Gohardasht (Rajai-Shahr), exposant les activités récentes des agents du Ministère du Renseignement du régime iranien contre les membres du groupe principal de l’opposition, l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), au Camp Liberty, en Iraq.

Ces derniers jours, les agents de Renseignement du régime iranien, se présentant comme des parents de membres de l’OMPI, sont allés aux portails du Camp Liberty, torturant psychologiquement les résidents du Camp.

Ce qui suit est le texte de la lettre ouverte d’Hassan Sadeqi datant du 23 mai, qui a été sortie de façon clandestine de la Prison Gohardasht à Karaj, au nord-ouest de Téhéran.

Hassan Sadeqi condamne le rassemblement des agents Ministère du Renseignement du régime iranien en dehors du Camp Liberty

Lorsque je me suis réveillé aujourd’hui, j’ai vu aux nouvelles que la télévision du régime diffusait constamment en sous-titres qu’un grand nombre de proches parents de membres de l’OMPI s’était rassemblé en dehors du Camp Liberty, exigeant la libération de leurs proches. Moi, Hassan Sadeqi, je condamne cette action méprisable du Ministère du Renseignement et je dis à ceux qui ont affirmé à tort être des parents de membres de l’OMPI que s’ils ont ne serait-ce qu’une once d’honnêteté dans leurs actions, pourquoi ne viennent-ils pas plutôt ici rechercher ma liberté.

Ma propriété a été confisquée et j’ai reçu une peine de 15 ans d’emprisonnement, puis ma femme et mes jeunes enfants ont été renvoyés à la rue et je suis privé du droit de passer un appel téléphonique. Prétendez-vous délibérément d’être des crétins ? Considérez-vous vraiment les iraniens comme des personnes stupides qui tomberaient pour vos actes déloyaux et vous croiraient être les proches réels de l’OMPI ?

Le Prisonnier politique Hassan Sadeqi, Hall 12 du Pavillon 4 de Rajai-Shahr de la Prison Gohardasht

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe