mardi, décembre 6, 2022
AccueilPublicationsPublications: Rapports spéciauxSyrie / Rapport: Pour vaincre ISIS, Assad doit être retiré du pouvoir...

Syrie / Rapport: Pour vaincre ISIS, Assad doit être retiré du pouvoir en Syrie

Syrie / Rapport: Pour vaincre ISIS, Assad doit être retiré du pouvoir en Syrie

CNRI – Le Comité international pour l’application de la justice a publié un nouveau rapport titré « Fondamentalisme islamique et feuille de route pour vaincre Daesh (ISIS). »

Suite aux attentats terroristes à Paris et à Bruxelles, le nouveau rapport propose une analyse sur les origines du problème de l’extrémisme islamique dans le Moyen-Orient et une série de recommandations pour une politique intelligente de la communauté internationale qui pourrait conduire à la neutralisation de l’Etat Islamique (ISIS) et jeter les bases pour la paix dans la région.

 

Le rapport de 36 pages a été publié le mercredi 26 mai sur le site web du comité de l’ISJ.
http://isjcommittee.com/2016/05/islamic-fundamentalism-road-map-to-defeat-daesh-isis-new-isj-report/

Le rapport indique que la seule solution viable pour éliminer ISIS est de travailler simultanément pour retirer le dictateur syrien Bachar el-Assad du pouvoir.

« Cette option réformera les conditions politiques et militaires en Syrie et privera Daesh de son cadre propice. Mettre fin à une catastrophe de cinq ans qui a laissé près d’un demi-million de personnes innocentes morts et plus de 10 millions réfugiés sans abri, diminuera indubitablement les motivations du terrorisme en grande partie.

Dans une étape ultérieure, ceci ouvrira la voie pour que l’armée syrienne actuelle soit rejointe par ses adversaires pour affronter Deash. Ceci arrêtera le flux de réfugiés en direction de l’Europe et pourrait même ouvrir la voie à la majorité des réfugiés actuels pour retourner dans leurs foyers en Syrie », indique le rapport.

« Selon cette option, il est nécessaire d’assister l’opposition iranienne parce qu’elle peut fournir les troupes requises au sol. Le volet essentiel de n’importe quelle politique efficace serait d’ouvrir la voie à l’opposition syrienne modérée et aux sunnites modérés ainsi qu’aux tribus en Irak, tout en leur offrant une assistance militaire et politique, ou au moins en les protégeant contre le génocide et la barbarie du régime Assad, de Daesh et des milices chiites soutenues par l’Iran. Finalement, ce sera les populations de ces pays qui déracineront le terrorisme et rétabliront la paix et la sécurité dans leur patrie »

« La déclaration d’une zone d’exclusion aérienne est essentielle afin d’aider de manière efficace l’opposition syrienne. La création de cette zone offrirait un lieu sécuritaire derrière les lignes pour les opposants modérés, ainsi qu’un refuge pour les populations déplacées, et en fin une rampe de lancement pour le renversement du régime Assad. »

« Cette solution sera complétée par une bataille culturelle contre le terrorisme ; une solution qui offrira une interprétation tolérante et démocratique de l’Islam opposée au fondamentalisme. »

Le rapport recommandait que conjointement aux solides mesures de sécurité en Europe et aux frappes aériennes contre ISIS :

1) La destitution de Bashar al-Assad devrait être définie comme objectif principal de la stratégie de l’UE en Syrie, tout en encourageant les États-Unis à choisir la même orientation ;
2) L’opposition modérée, surtout l’Armée libre de la Syrie, devrait être soutenue militairement et particulièrement avec des missiles de défense aérienne ;
3) Le retrait des forces étrangères, particulièrement le pasdaran iranien (les Gardiens de la Révolution, le Hezbollah et leurs milices affiliées de Syrie, devrait être un point d’ancrage de la position de l’UE au cours des pourparlers de paix ;
4) La mise en place d’une zone d’exclusion aérienne avec l’aide des Etats-Unis et de la Turquie ;
5) Un soutien devrait être apporté aux musulmans démocrates qui prônent un Islam tolérant en Europe et sur la scène internationale comme antithèse stratégique à l’extrémisme sous la bannière de l’Islam.

Lire le rapport complet ICI.

 

Lire aussi: 

La présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi rencontre George Sabra, de la Coalition nationale syrienne

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe