dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireUn homme arrêté aux Etats-Unis pour violation de l’embargo commercial d’Iran

Un homme arrêté aux Etats-Unis pour violation de l’embargo commercial d’Iran

Un homme arrêté aux Etats-Unis pour violation de l’embargo commercial d’Iran

Un iranien a été arrêté à Denver aux Etats-Unis sur un acte d’inculpation fédéral de 2010 du district de Columbia l’accusant de se servir d’entreprises se trouvant aux Pays-Bas et au Moyen-Orient pour acheminer clandestinement des produits chimiques, des pièces d’avion et des fibres optiques vers la Force aérienne de la République islamique d’Iran à Téhéran, ce qui viole l’embargo commercial des Etats-Unis sur le régime iranien.

Mansour Moghtaderi Zadeh, un iranien de 55 ans, a été inculpé par un grand jury fédéral du district de Columbia en 2010 sur des accusations qu’il exportait frauduleusement des marchandises vers l’Iran, 12 chefs d’accusation pour avoir illégalement exporté des marchandises vers l’Iran, 11 chefs d’accusation pour avoir délibérément violé une ordonnance de refus, 14 chefs d’accusation pour contrebande et 1 chef d’accusation pour avoir fait une fausse déclaration, a rapporté le Denver Post mardi.

Il a comparu lundi au tribunal de district des Etats-Unis à Denver devant la juge Kathleen M. Tafoya au sujet des accusations. Il n’y avait aucune information pour montrer pourquoi Zadeh avait été arrêté à Denver.

L’acte d’inculpation, qui avait été scellé pendant 6 ans, a été ouvert à l’arrestation de Zadeh.

Selon un document présenté au tribunal fédéral, Zadeh a clandestinement fait passer des marchandises des Etats-Unis et d’autres pays vers l’Iran de 2005 à 2009.

Zadeh a clandestinement fait passer les marchandises américaines d’un fournisseur aux Pays-Bas vers l’Iran, en violation de la loi sur les pouvoirs économiques en cas d’urgence internationale (International Emergency Economic Powers Act) qui a imposé des sanctions contre le régime iranien à partir de 1979 parce qu’il représentait une « menace extraordinaire pour la sécurité nationale et l’économie des Etats-Unis,» selon le dossier du tribunal.

Zadeh qui utilise le pseudo Mita Zarek, se serait servi de ses entreprises pour faire passer clandestinement les marchandises. Il est le propriétaire des entreprises Barsan Aero Chemicals et Jayhoun Faraz Kala Co, qui sont à Téhéran, et de Lavantia, une entreprise qui se trouve à Nicosie, en Chypre. Il a également utilisé Araxis Trade Management, une entreprise chypriote dont le propriétaire est un proche à lui.

Pour ses propres intérêts financiers, Zadeh aurait conspiré pour se procurer des marchandises américaines, principalement des pièces d’avion, pour les vendre via trois fournisseurs néerlandais anonymes à des entreprises iraniennes y compris celles à buts militaires, indiquent les documents.

La conspiration a débuté en dehors des Etats-Unis, lorsque Zadeh communiquait par e-mail avec les fournisseurs à l’intérieur du pays. Il aurait transféré de l’argent sur des comptes américains pour payer les biens, indiquent les documents. Il a intentionnellement caché les informations sur la destination des pièces d’avion aux chargeurs et transitaires américains.

Un émetteur vidéo à fibre optique en plus d’un récepteur ont été comptés parmi les équipements sophistiqués que Zadeh a illégalement obtenus, indiquent les dossiers judiciaires.

Le 11 juin 2006, il aurait envoyé 7.757 dollars à une société du Kansas pour trois indicateurs de cap révisés pour aviation au nom de la force aérienne du régime iranien. Cette transaction a été traitée par une société néerlandaise et la société de Zadeh a gagné 10% de commission sur la vente.

Le 14 mars 2007, Zadeh a tenté d’acheter des plaques de métal et des barres de qualité aéronautique en Floride via une société en Chypre. Il a également essayé d’acheter de la peinture de camouflage zenthane, indiquent les dossiers.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe