mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeUE : L'Iran doit faire preuve de plus de respect pour les...

UE : L’Iran doit faire preuve de plus de respect pour les droits humains

ImageDow Jones Newswires, BRUXELLES, 14 décembre – Lundi, les ministres des affaires étrangères des pays de l’Union Européenne ont demandé à l’Iran de faire preuve de plus de respect pour les droits humains et ont déclaré que la situation en Iran se détériorait et que cela portait atteinte aux liens entre l’UE et l’Iran. Les ministres européens ont exprimé leurs regrets face au refus de l’Iran de participer à des négociations sur les droits humains cette année, « malgré les demandes soutenues et répétées de l’UE ».

 

« Un plus grand respect pour les droits humains en Iran est essentiel pour que les relations entre l’UE et l’Iran progressent », selon un rapport annuel de l’UE sur les droits humains, adopté par les ministres des affaires étrangères.
Les négociations sur les droits humains avec l’Iran devaient se tenir en même temps que les pourparlers au sujet d’un projet d’accord de libre échange. Cependant, les discussions ont été bloquées en raison des craintes de l’Europe et des États-Unis concernant le programme d’armes nucléaires de l’Iran.

« La situation des droits humains qui se détériore et les autorités iraniennes qui ne font rien pour réformer les lois et les pratiques officielles, ce qui entraîne des violations des droits humains, tout ceci remet véritablement en doute » les intentions de l’Iran à respecter les libertés fondamentales de ses citoyens, d’après le rapport.

L’UE a appelé l’Iran à « faire la preuve de son engagement vis-à-vis des droits humains et du dialogue (avec l’UE) ». Le rapport explique que l’UE reste ouverte à des négociations sur les droits humains avec l’Iran et ajoute que dans le cas contraire, elle soutiendrait un projet de résolution des Nations Unies sur les droits humains en Iran.

Le bloc de 25 nations et Téhéran ont abouti à une impasse concernant le programme nucléaire de l’Iran et les commentaires récents du président du pays.

La semaine dernière, l’UE a condamné le président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour avoir suggéré qu’Israël soit déplacé en Europe afin que le continent se rachète pour l’holocauste. Fin octobre, il a appelé à ce qu’Israël soit « rayé de la carte », propos condamnés sévèrement par des pays du monde entier.

L’Iran s’est juré de continuer à tout faire pour mener à bien ses activités d’enrichissement d’uranium et la production de combustible nucléaire au mépris des efforts de l’UE et des USA pour stopper de telles initiatives.

La France, l’Allemagne et le Royaume Uni, qui négocient au nom de l’UE, ont rompu les négociations avec Téhéran qui avaient pour objectif à l’origine de calmer les tensions au sujet de ses activités nucléaires. Le mois dernier, le Royaume Uni a proposé l’ouverture de nouveaux pourparlers afin de persuader l’Iran d’abandonner sa décision ferme de mener à bien son propre programme national d’enrichissement d’uranium, qui pourrait éventuellement mener à la fabrication d’armes nucléaires.
L’Iran persiste à dire que son programme est destiné à la génération d’électricité.

L’agence de l’énergie nucléaire des Nations Unies a averti Téhéran que son programme nucléaire pouvait être renvoyé devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, qui a le pouvoir d’imposer des sanctions contre l’Iran.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe