dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran-Radjavi : L'inaction de la communauté internationale a encouragé Ahmadinejad

Iran-Radjavi : L’inaction de la communauté internationale a encouragé Ahmadinejad

ImageCNRI, 14 décembre – S’adressant à un rassemblement de pasdarans et de la milice paramilitaire du Bassidj dans la ville de Zahedan dans le sud-est du pays, le président des mollahs Mahmoud Ahmadinejad a répété ses propos démagogiques du sommet de l’Organisation de la conférence islamique.

« La question d’avoir brûlé des juifs pendant le Seconde Guerre Mondiale est un mythe … Ils ont inventé un mythe sur le massacre des juifs  et ils ont mis ça au-dessus de Dieu, de la religion et des prophètes », a-t-il prétendu. Ahmadinejad a dit aux Européens : “Voici notre proposition : si vous avez commis le crime, alors donnez-leur une partie de votre pays en Europe, aux Etats-Unis, au Canada ou en Alaska pour qu’ils puissent y établir leur propre Etat.”
Ailleurs dans son discours, Ahmadinejad a souligné la poursuite de son programme nucléaire, disant que le régime avait fait des progrès en technologie nucléaire et que “le gouvernement ne reviendra pas sur le droit absolu de la nation iranienne à cet effet.” S’en prenant à la communauté internationale, il a ajouté: “Nous ne voulons pas de votre société civile. Nous ne voulons pas de votre civilisation vide et nous la haïssons. »
Parallèlement aux propos d’Ahmadinejad, le régime des mollahs a accru son soutien au terrorisme et à l’intégrisme en Irak et cherche de toutes ses forces à influencer les élections en sa faveur. Les médias internationaux ont rapporté aujourd’hui que la force multinationale en Irak avait intercepté plusieurs camions de faux bulletins de votes imprimés en Iran.
Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a vivement condamné ces derniers événements et les déclarations d’Ahmadinejad, qui ont été approuvées par le guide suprême Ali Khamenei, et l’ex-président Akbar Hachemi Rafsandjani ces derniers jours. Comme l’a souligné la Résistance iranienne, a affirmé Maryam Radjavi, après qu’Ahmadinejad soit arrivé au pouvoir, la théocratie fragile et moribonde a déclaré la guerre à la communauté internationale comme une solution à ses crises intérieures et à son isolement international. Cette politique est étayée par la course à l’arme atomique du régime, sa domination de l’Irak et son exportation du terrorisme dans toute la région.
Mme Radjavi a ajouté que l’inaction de la communauté internationale devant les mots et les actes de ce régime, surtout depuis l’arrivée au pouvoir d’Ahmadinejad, l’a encouragé à croire qu’ils peut poursuivre ses ambitions de répandre le terrorisme et l’intégrisme en toute impunité. Quand les remarques d’Ahmadinejad le 27 octobre n’ont pas provoqué de réactions sérieuses, il en a fait davantage le 8 décembre et aujourd’hui il fait cette déclaration. 
Maryam Radjavi a estimé que la seule politique correcte vis-à-vis de ce régime était celle de la fermeté. Un élément nécessaire à cette politique est l’envoi au Conseil de Sécurité de son dossier nucléaire, d’exportation de l’intégrisme et du terrorisme et de violations des droits de l’homme.
La Présidente élue de la résistance iranienne a ajouté qu’il était également important de cesser les relations diplomatiques et commerciales avec le régime des mollahs et de se débarrasser de tous les vestiges de la complaisance, dont la principale conséquence a été de proscrire les Moudjahidine du peuple d’Iran; une décision qui a grandement encouragé la dictature religieuse en Iran.
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14  décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe