vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceTrois comités français condamnent la coupure de l'eau et de l'électricité à...

Trois comités français condamnent la coupure de l’eau et de l’électricité à Achraf et les menaces contre Liberty

CNRI – Le Comité français pour un Iran démocratique, les Nouveaux Droits de l’Homme et le Comité de Défense pour une Pratique démocratique en Iran ont dénoncé, dans des communiqués séparés, la coupure de l’eau et de l’électricité à Achraf depuis trois semaines et les menaces proférées par le régime irakien contre Liberty.

Voici des extraits de leurs communiqués :

«Un nouveau signe de danger qui vise les Achrafiens, c’est la récente coupure de l’eau et de l’électricité de la cité d’Achraf où résident toujours une centaine d’habitants. Pourquoi ces personnes qui bénéficient de la protection de la quatrième convention de Genève, subissent un tel embargo inhumain ?  Vivement préoccupé, NDH appelle l’ONU, les USA et l’UE, ainsi que le gouvernement français à empêcher une nouvelle catastrophe humanitaire à Liberty et à Achraf. (Nouveaux Droits de l’Homme, le 20 août 2013) »

  
«Selon nos informations, interrogées par les instances internationales sur ces coupures, les autorités irakiennes répondent que ces problèmes touchent toute la population en Irak. Il s’agit d’un prétexte, car en effet , avec ces mesures criminelles Le gouvernement irakien cherche à briser la volonté de la centaine d’habitants d’Achraf qui sont restés sur place en vertu d’un accord quadripartite entre le gouvernement américain, le gouvernement irakien, l’ONU et les Achrafiens signé le 17 aout 2012 pour préserver les biens des habitants d’Achraf et Liberty.
«Par ailleurs, le comité français pour un Iran démocratique vient d’apprendre qu’une nouvelle attaque se préparait contre le camp Liberty en Irak où ont été transférés en 2012 plus de 3000 membres des Moudjahidine du peuple d’Iran, la principale opposition démocratique au régime iranien.
«Malheureusement, 65 jours après cette troisième agression, rien n’a été fait pour en empêcher d’autres, ni même pour fournir un minimum de sécurité aux habitants qui consisterait, comme ils l’ont demandé à plusieurs reprises, au retour des 17.500 murs en T de protection des baraquements qui ont été enlevés à leur arrivée, au transfert d’Achraf à Liberty des casques et des gilets de protection, au transfert des équipements médicaux, et à permettre l’entrée d’abris individuels et de sacs de sable. (Comité français pour un Iran démocratique, le 21 août 2013)

« Le gouvernement irakien a procédé depuis une dizaine de jours à l’interruption de l’approvisionnement en eau et en électricité à la cité d’Achraf. Le fait de procéder à de tels agissements alors que les habitants du camp d’Achraf sont des réfugiés, protégés par la quatrième convention de Genève, peut être considéré comme constitutif de crime contre l’humanité. Par ailleurs, les autorités irakiennes empêchent l’entrée des produits alimentaires dans le camp.
«Le comité de défense pour une pratique démocratique en Iran appelle solennellement l’ONU et les puissances étrangères, notamment le gouvernement américain au vu de ses engagements vis-à-vis de l’intégrité et de la sécurité des habitants d’Achraf, à prendre toutes les mesures urgentes afin de mettre fin à ce blocus inadmissible et afin d’obliger les autorités responsables irakiennes à raccorder immédiatement l’eau et l’électricité dans le camp d’Achraf et à lever le blocus alimentaire. (Le comité de défense pour une pratique démocratique en Iran, 21 août 2013) »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe