vendredi, septembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceSommet mondial pour un Iran libre 2022 : pour une politique de...

Sommet mondial pour un Iran libre 2022 : pour une politique de fermeté vis-à-vis de la question iranienne

Sommet mondial pour un Iran libre 2022 : pour une politique de fermeté vis-à-vis de la question iranienne

Les 23 et 24 juillet, la Résistance iranienne organise un « Sommet mondial pour un Iran libre 2022 : l’Iran au seuil du changement ». Ce sommet vise à former un front international uni qui rejette la théocratie au pouvoir en Iran et la politique de complaisance des puissances occidentales à son égard.

Ce sommet réunira des centaines d’hommes politiques et de parlementaires de renom des deux côtés de l’Atlantique et d’ailleurs. Des dizaines de milliers d’Iraniens se joindront à l’événement en ligne à partir de milliers d’endroits à travers le monde. La conférence « Iran Libre » de cette année se tient au milieu de la défiance croissante de la population iranienne envers le régime alors que les mollahs sont engloutis dans des crises nationales et internationales irrémédiables. Ces crises ont incité le Guide suprême du régime, Ali Khamenei, à choisir un meurtrier de masse sans scrupules comme Ebrahim Raïssi comme président de son régime génocidaire pour accroître l’oppression intérieure tout en adoptant une approche hostile dans ses relations avec la communauté internationale.

L’échec des cycles après cycles de pourparlers futiles pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien de 2015, également connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA), ainsi que la prise en otage de ressortissants étrangers et ayant la double nationalité pour faire chanter la communauté mondiale, sont les résultats de l’approche agressive de Téhéran.

Le traité honteux entre Téhéran et Bruxelles pour libérer le diplomate terroriste incarcéré du régime iranien Assadollah Assadi, et les pressions du régime sur la Suède pour libérer Hamid Noury, un responsable d’une prison iranienne impliquée dans le génocide de 1988, font partie des complots du régime contre son alternative viable (CNRI). Ces complots sont aussi le revers de la défiance internationale du régime.

Le Sommet mondial pour un Iran libre 2022 intervient alors que le régime fait face à une impasse stratégique suite à la nouvelle polarisation mondiale contre les régimes autoritaires.

Le sommet « Iran libre » de la Résistance iranienne se concentre sur la formation d’une alliance entre les forces démocratiques internationales, en rejetant la tyrannie religieuse au pouvoir en Iran et en solidarité avec le CNRI en tant qu’alternative démocratique à ce régime.

Des milliers d' »unités de résistance » de l’OMPI en Iran se joignent à la conférence internationale en ligne de cette année, représentant toutes les couches de la société instable. Ils bénéficieront du soutien de dizaines de milliers de leurs compatriotes à travers le monde et d’hommes politiques de renom venus des quatre coins du monde.

Le « Sommet mondial pour un Iran libre » et ses participants appelleront à mettre fin au règne inquiétant de la théocratie au pouvoir en Iran, qui non seulement manque de légitimité sociale et politique à l’intérieur du pays, mais constitue également une menace pour la paix et la stabilité mondiales et régionales en raison de ses politiques bellicistes et son exportation du terrorisme et des prises d’otages pour faire chanter la communauté mondiale.

Le Sommet mondial de 2022 et ses participants souligneront une fois de plus le rôle du CNRI en tant qu’alternative viable et légitime au régime iranien et bénéficieront d’un soutien national et international. Il réunira des personnalités issues de diverses tendances politiques, notamment :

Des dizaines de sénateurs américains bipartites et de membres de la Chambre des représentants ;
Des dizaines d’anciens premiers ministres, dont plusieurs premiers ministres européens et les anciens premiers ministres du Canada et de l’Algérie ;
Des centaines d’anciens hauts fonctionnaires américains et européens ;
Des centaines d’anciens ministres des États-Unis, d’Europe et du Moyen-Orient ;
Des centaines de législateurs des deux côtés de l’Atlantique et au-delà ; et
Des centaines de défenseurs des droits humains
Les Iraniens organiseront également des rassemblements simultanés dans différents pays et se connecteront au « Sommet mondial de l’Iran libre ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe