mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceToute collaboration avec ce régime est une trahison à l'Islam authentique (Maryam...

Toute collaboration avec ce régime est une trahison à l’Islam authentique (Maryam Radjavi )

CNRI – De nombreuses personnalités musulmanes ont assisté à la soirée de Ramadan organisée à Paris le 22 septembre par le CNRI. Cette rupture du jeune a rassemblé des centaines de personnes pour partager un repas et écouter les nombreuses interventions.

CNRI – De nombreuses personnalités musulmanes ont assisté à la soirée de Ramadan organisée à Paris le 22 septembre par le CNRI. Cette rupture du jeune a rassemblé des centaines de personnes pour partager un repas et écouter les nombreuses interventions.

Parmi les personnalités présentes on comptait le député-maire (PS) du XIVème arrondissement Pierre Castagnou et Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et animateur de l’émission connaissance de l’islam sur France 2, ou encore, selon le CNRI, l’Ayatollah libanais Ali el Hosseini.

Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne y avait également adressé un message, reproduit ci-dessous : 

 
Je vous souhaite à tous un bon mois de Ramadan. Je prie pour que la grâce de Dieu vous accompagne tout au long de ce mois, vous et tous les musulmans de France.

Chaque année, les musulmans jeûnent pendant un mois. Ils se privent de manger et de boire du lever au coucher du soleil. Bien entendu,  les enfants et les malades n’ont pas l’autorisation de jeûner. Après la prière, le jeûne est le rituel le plus important de l’Islam. 

Le jeûne est porteur d’un message profond et peut conduire à un grand changement dans la vie des êtres humains. Le Coran dit :

يا ايهالذين آمنوا،كتب عليكم الصيام، كما كتب علي‌الذين من قبلكم، لعلكم تتقون 

Le Saint Coran souligne que l’objectif du jeûne est d’arriver au « Taghva ». « Taghva » c’est l’émancipation de tout ce qui l’enchaîne l’homme. Plus l’être humain surmonte les obstacles à sa liberté et plus il s’émancipe. Plus l’être humain peut choisir et décider par lui-même et plus il sera libre. L’objectif est d’intégrer un effort constant dans la vie de chacun. Un effort pour repousser les instincts animaux, pour ne pas baisser les bras devant un destin qu’on n’a pas choisi. Pour briser les chaînes et pour refuser le compromis avec l’oppression et la tyrannie.

L’objectif est de protéger les personnes et la société, de les préserver d’une déviation ou d’un retour en arrière et de ne pas perdre les acquis. Mais comment est-ce possible?

Taghva signifie une protection face aux calamités. Il faut donc savoir aujourd’hui quelle est l’origine des malheurs pour les musulmans? Or, le plus grand malheur de notre époque c’est le régime des mollahs en Iran. L’intégrisme des mollahs est la plus grande calamité pour les musulmans. Toute relation ou compromis avec les mollahs est le plus grand mal fait aux musulmans.

Ce régime a une apparence islamique. Il prétend être le meilleur défenseur de la religion. Mais il exécute les jeunes qu’il accuse d’être des ennemis de l’islam. Il réprime les femmes sous prétexte de préserver la pureté islamique. Il torture les opposants sous prétexte de préserver le régime islamique. Au nom du développement de l’islam, il tue quotidiennement des dizaines d’Irakiens dans des attentats. En fait, c’est ce régime qui est le pire ennemi de l’islam. C’est lui qui a donné les plus grands coups au renom et à l’image de l’islam et du prophète Mohammad. Ce régime est une source de corruption et le symbole de la démagogie.

Par conséquent pour protéger la société, il faut écarter ce danger. Toute  relation avec ce régime est honteuse. Toute aide apportée à ce régime est un véritable péché. Toute collaboration avec ce régime est une trahison à l’Islam authentique.

Donc en jeûnant, on s’éloigne du symbole du mal, de l’oppression et de l’injustice. On s’éloigne du symbole des massacres et de la guerre. Tous ceux qui jeûnent doivent se démarquer du régime des mollahs pour marquer leur respect au message du prophète Mohammad. Le sens de  « Taghva» pour les vrais musulmans, c’est de se démarquer du régime des mollahs, de l’intégrisme et du terrorisme.
 
Vous savez que le mois de Ramadan tient une place particulière dans la vie des musulmans. C’est un mois où les cœurs se rapprochent, un mois de miséricorde et d’affection, un mois pour aider les pauvres. C’est un mois d’effort pour faire disparaître la pauvreté et l’inégalité dans la société. C’est pourquoi le jeûne n’est pas seulement un acte de prière individuel, mais un acte pour renforcer la solidarité dans la société.

Et cette interprétation, est tout à fait à l’opposée de la doctrine des intégristes. Ils ont mis l’islam et ses rites au service de leurs ambitions hégémoniques.

Depuis le début de l’année, depuis neuf mois, les mollahs ont exécuté 250 personnes en Iran. La plupart des victimes de ces exécutions sont des jeunes. Le crime d’un grand nombre d’entre eux est uniquement de s’opposer au régime des mollahs. Certains ont connu pendant longtemps la prison et la torture. A plusieurs reprises, la population a soutenu ces jeunes au moment de leur pendaison. Elle a affiché sa colère et son rejet des mollahs à cause de ces exécutions. Oui, les exécutions font partie de ce régime intégriste.

Un autre aspect des mollahs c’est de répandre la pauvreté dans la population. Malgré les immenses revenus pétroliers, des millions d’Iraniens dorment le ventre vide. Certains sont si pauvres qu’ils vendent leurs reins. Certaines familles ont la douleur de vendre leurs petites filles. Pour pouvoir nourrir et habiller leurs enfants, des femmes tombent dans la prostitution. Voilà le résultat du régime des mollahs qui règne au nom de l’Islam.

Mais  l’Islam est une religion d’amour de la vie, pas d’exécutions ou de pendaisons. C’est la religion du pardon et de la compassion, pas de la torture, de l’hostilité ou de la jalousie. Elle veut la sérénité et la prospérité pour tous, pas la faim, ni les privations. Elle est là pour faciliter la vie, pas pour la rendre difficile. Elle est venue pour briser ce qui enchaîne et pas pour enchaîner.

Oui, la question est celle du destin de l’humanité. C’est le point sur lequel se concentrent particulièrement les nuits du destin. Le mois de ramadan compte plusieurs nuits connues sous le nom de nuits du destin. Elles symbolisent le fait que c’est l’être humain qui décide de son destin, il ne doit pas se soumettre à la fatalité. Le progrès humain est toujours passé par cette voie C’est une voie qui mène à la liberté.

Alors louons Dieu pour avoir permis à la résistance de révéler l’image inhumaine et anti-islamique des mollahs !

Louons Dieu pour chaque jour qui voit davantage de musulmans condamner et rejeter ce régime !

Louons Dieu qui renforce chaque jour la capacité de la résistance iranienne à s’opposer aux mollahs !

Louons Dieu pour la persévérance des Moudjahidine à la cité d’Achraf ! Ils résistent dans le feu et la mort en Irak. La résistance de ces femmes et ces hommes courageux fait la fierté du peuple iranien et de tous les musulmans.

En ce mois de Ramadan, nous demandons à Dieu de faire disparaître le fléau de l’intégrisme du Moyen Orient et du monde.

Nous prions pour que le peuple sinistré d’Irak, soit sauvé. Seigneur, ramène la paix dans leur vie déchirée par des bains de sang !

Prions pour que les pays en crise de cette région, de l’Afghanistan au Liban et à la Palestine, puissent trouver la paix et la tranquillité. Prions pour que le peuple iranien soit libéré du fascisme religieux.

Seigneur accorde-leur une vie sans exécution ni torture, une vie sans pauvreté ni insécurité !

Nous prions pour l’instauration de la démocratie et de la liberté en Iran et pour la paix dans le monde.  Et nous prions pour la victoire des résistants.

Que Dieu aide les combattants de la liberté qui ont montré ce qui sépare l’islam authentique du régime des mollahs !

و إِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ أُجِيبُ دَعْوَةَ الدَّاعِ إِذَا دَعَان

« Quand mes serviteurs t’interrogent sur moi, et quand ils me cherchent, dis leur que je suis tout près. Si près que je réponds à la personne qui m’appelle ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe