samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeSi les sanctions sont levées, nous serons l'un des plus grands exportateurs...

Si les sanctions sont levées, nous serons l’un des plus grands exportateurs d’armes au monde (Mohammad Bagheri)

Si les sanctions sont levées, nous serons l'un des plus grands exportateurs d'armes au monde (Mohammad Bagheri)
Le général de division Mohammad Bagheri, chef d’état-major des forces armées du régime iranien

Le régime iranien sera l’un des plus grands exportateurs d’armes au monde si les sanctions américaines sont levées, a déclaré lundi le général de division Mohammad Bagheri, chef d’état-major des forces armées du régime iranien, selon l’agence de presse Tasnim, un point de vente lié à la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution (CGRI).

« Si les sanctions américaines sont levées, nous deviendrons l’un des plus grands exportateurs d’armes au monde », a déclaré Bagheri, soulignant que le régime devait importer certains équipements d’autres pays.

« Dans le domaine de l’autonomie, de la confiance en soi et de l’autosuffisance, nous sommes plus qu’autosuffisants en matière d’armes et d’équipements, de conception de stratégies et de politiques, de planification et de tactiques opérationnelles, et de ce que nous devons faire dans la défense et la sécurité du pays. Peut-être à part les trois principales superpuissances mondiales, même les Européens ne sont pas autonomes à cet égard », a affirmé Bagheri.

Mohammad Mohadessine, président de la commission des affaires étrangères du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a rappelé que l’allégement des sanctions contre le régime iranien permettra à Téhéran de fournir des armes au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes par procuration au Moyen-Orient, ajoutant encore au bellicisme, aux tueries et à l’insécurité dans la région.

Ainsi, ce haut responsable militaire du régime reconnaît clairement que l’allégement des sanctions ne fera qu’alimenter la belligérance des mollahs au Moyen-Orient. Il convient de noter qu’en 2020, le ministre de la Défense de l’époque, Amir Hatami, avait déclaré que les mollahs poursuivaient leur coopération en matière d’armement avec un certain nombre de pays malgré les sanctions commerciales.

L’embargo sur les armes imposé par l’ONU à l’Iran a pris fin en 2020, tandis que les sanctions américaines interdisant au régime de vendre des armes sont toujours en place. Après la fin de l’embargo de l’ONU, Hatami a affirmé que les exportations d’armes du régime dépasseraient ses importations.

Le régime des mollahs fournit depuis longtemps des armes à sa longue liste de mandataires en Irak, au Liban, en Syrie et au Yémen.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe