lundi, juillet 22, 2024
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Khamenei instrumentalise le sang palestinien (Nadim Koteich)

Iran : Khamenei instrumentalise le sang palestinien (Nadim Koteich)

Dans un article incisif publié le 10 juin 2024, Nadim Koteich, le directeur général de Sky News Arabia, met en lumière la manipulation cynique de la cause palestinienne par le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei. L’article soutient que les récents commentaires de Khamenei sur la nécessité du conflit à Gaza révèlent une exploitation troublante des souffrances palestiniennes au profit des ambitions géopolitiques du régime en Iran.

Koteich affirme que le cœur de la stratégie de Khamenei consiste à utiliser le sort des Palestiniens comme un outil pour perturber les efforts de paix au Moyen-Orient. La déclaration de Khamenei selon laquelle l’opération du 7 octobre à Gaza était « nécessaire pour la région » et a contrecarré les tentatives de normalisation avec Israël souligne cette tactique. Selon Koteich, l’immense coût humain – des dizaines de milliers de morts et des destructions étendues – est considéré par Téhéran comme un sacrifice nécessaire pour renforcer sa propre domination régionale.

D’un point de vue idéologique, le régime de Khamenei s’est positionné comme un farouche opposant à Israël, aux États-Unis et aux États arabes modérés depuis la Révolution islamique de 1979. Cette position, explique Koteich, est ancrée dans l’idéologie de Khamenei, décrivant le régime comme un défenseur des musulmans opprimés, en particulier des Palestiniens. Ce discours n’est pas en guise de solidarité, mais sert à légitimer le régime en interne pour unifier les différentes factions en Iran.

Conflit au Moyen-Orient de 2023 : les racines et les solutions
Sur le plan intérieur, le régime iranien utilise sa rhétorique anti-israélienne pour détourner l’attention de ses problèmes internes. Koteich note qu’en défendant la cause palestinienne, Téhéran vise à détourner sa population de son combat contre la répression politique dans le pays. Cette tactique constitue la pierre angulaire de l’approche de Khamenei, lui permettant de conserver un semblant de légitimité alors que ses citoyens sont confrontés à une détérioration des conditions de vie.

Téhéran considère les initiatives de paix comme des menaces directes à son influence dans la région. Koteich souligne que le régime en Iran craint que les efforts de paix n’affaiblissent ses mandataires régionaux et n’accroissent son isolement politique et économique.

Une partie importante de la stratégie de Khamenei consiste à utiliser la question palestinienne pour atténuer l’image sectaire de la politique régionale de Téhéran. En se présentant comme un champion des droits des Palestiniens, Téhéran tente de combler le fossé sectaire, en obtenant un soutien plus large au sein des communautés sunnites et en sapant les gouvernements arabes qui s’opposent à son influence.

Les luttes armées à long terme, encouragées par le régime, n’ont pas rapproché les Palestiniens de la création d’un État ni amélioré leurs conditions de vie. Au lieu de cela, ces actions ont conduit à davantage de déplacements, de morts et de destructions.

Koteich prévient qu’un véritable soutien aux droits des Palestiniens ne doit pas s’aligner sur les ambitions expansionnistes du régime, qui en fin de compte compromettent l’existence même du peuple palestinien.

Pour une compréhension plus approfondie de l’analyse de Koteich, lisez l’article complet sur ASAS Media.