mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceSuède : Une campagne de désinformation de Téhéran contre son opposition (Malcolm...

Suède : Une campagne de désinformation de Téhéran contre son opposition (Malcolm Fowler)

CNRI – « Il est clair que les propos cités ne sont rien de plus qu’un nouveau pas dans la campagne de désinformation de Téhéran contre son opposition la plus populaire. Cependant, nous devons dire aujourd’hui que nous soutenons de tout coeur Achraf et le peuple iranien », a déclaré Malcolm Fowler, membre de la commission internationale des droits de l’homme de la Law Society.

Il s’adressait à des milliers d’Iraniens qui manifestaient à Stockholm le 24 novembre. Ils condamnaient les calomnies récentes proférées par le quotidien suédois Dagbladet contre les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), particulièrement les femmes, basés à la Cité d’Achraf en Irak. Voici le texte de son discours :

Je représente ici tant d’avocats du Royaume Uni qui auraient voulu venir et déclaré avec passion ce que je dis comme avocat et défenseur des droits de l’homme. Nous soutenons tous les hommes et les femmes d’Achraf, ces hommes et ces femmes courageux qui se sont consacrés à la liberté et la démocratie dans leur patrie.

Le peuple iranien a tant souffert sous le régime despotique des ayatollahs d’Iran. C’est un régime connu pour ses violations persistantes et systématiques des droits de l’homme, son ingérence en Irak et en Afghanistan, son financement et son parrainage du terrorisme international et sa quête agressive de la bombe atomique. Ce régime a reçu toutes les concessions possibles dans l’espoir de le voir changer ou s’améliorer, et chacune de ces concessions a été rejetée. C’est un régime incapable de changer car il est construit sur une idéologie de haine.

Au contraire, nous savons tous que le mouvement de la Résistance iranienne se consacre à un Iran libre, laïc et démocratique. Le Conseil national de la Résistance iranienne et les Moudjahidin du peuple qui en sont membres se dévouent à cette lutte depuis des décennies.

J’ai donc été très peiné d’entendre dire que des allégations sans fondement avait été faites contre l’organisation et ses membres de la Cité d’Achraf par un quotidien suédois. C’est parfaitement clair pour tous, qu’Achraf est un lieu d’espoir et d’inspiration pour les Iraniens, de la diaspora comme de l’intérieur du pays.

Il est clair que les propos cités ne sont rien de plus qu’un nouveau pas dans la campagne de désinformation de Téhéran contre son opposition la plus populaire. Cependant, nous devons dire aujourd’hui que nous soutenons de tout coeur Achraf et le peuple iranien. C’est par le biais de ceux qui se trouvent à Achraf que les espoirs de la population iraniennes et les aspirations à une patrie libre et démocratique pourront se réaliser.

Nous aussi, nous attendons avec impatience le jour où la marque illégale et injustifiée de terroriste placée sur l’OMPI sera retirée. Cette étiquette nous le savons tous, n’était qu’un rameau d’olivier tendu au régime iranien. Cela n’a rien à voir avec le terrorisme, il s’agissait en fait encore d’une nouvelle concession à Téhéran.

C’est le peuple iranien qui détient la solution du problème iranien. Comme la résistance l’a dit maintes fois, elle ne veut ni la guerre, ni la complaisance. Au lieu de cela, le peuple iranien, avec son mouvement de résistance peut provoquer un changement démocratique en Iran.

Et n’oubliez pas, plus dur sera le conflit, plus glorieux sera le triomphe.