lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireSommet UE-USA pour maintenir la pression sur l'Iran

Sommet UE-USA pour maintenir la pression sur l’Iran

 Agence France Presse – Le président américain George W. Bush participe mardi en Slovénie à son dernier sommet entre les Etats-Unis et l'UE, qui devrait souligner l'importance de maintenir la pression sur l'Iran pour l'obliger à faire toute la lumière sur son programme nucléaire.

 

Arrivé lundi soir en Slovénie, M. Bush doit d'abord s'entretenir mardi matin avec les dirigeants de ce petit pays alpin, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne.

Il participera ensuite au sommet d'une journée entre les Etats-Unis et l'UE, qui débute en milieu de matinée à Brdo Pri Kranju, près de Ljubljana, et doit s'achever par une conférence de presse dans l'après-midi.

Cette rencontre constitue pour le chef d'Etat américain la première étape d'une tournée d'adieux en Europe qui le conduira le soir même en Allemagne, avant l'Italie, le Vatican, la France et la Grande-Bretagne.

Le dossier nucléaire iranien sera au centre des entretiens qu'il aura avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le Premier ministre slovène Janez Jansa et le diplomate en chef de l'UE Javier Solana.

Ce dernier va se rendre, probablement dimanche, à Téhéran pour présenter au régime iranien la dernière offre de coopération sur ce dossier des grandes puissances impliquées dans les négociations (Etats-Unis, Russie, Chine, Allemagne, France, Grande-Bretagne).

Dans un projet de déclaration commune qui doit être publié dans la journée, l'UE et les Etats-Unis menacent de nouveau Téhéran de sanctions supplémentaires s'il continue à refuser de se conformer aux demandes de la communauté internationale. Celle-ci veut l'assurance que le programme nucléaire est civil et ne vise pas à doter le pays de la bombe atomique.

"Nous mettrons en oeuvre pleinement" les séries de sanctions déjà adoptées "et nous sommes prêts à ajouter des mesures supplémentaires à ces sanctions", souligne le projet de texte.

Le document souligne aussi que les deux parties sont prêtes "à prendre des mesures visant à s'assurer que les banques iraniennes ne puissent abuser le système bancaire international" alors que Washington presse les Européens d'être plus sévères avec les institutions financières du pays.

Parmi les autres sujets de la rencontre figurent l'Afghanistan, la lutte contre le réchauffement climatique ou encore les négociations commerciales à l'OMC.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe