lundi, juillet 22, 2024
AccueilActualitéssommet mondial Iran libreLe chemin vers la liberté : le projet du CNRI pour un...

Le chemin vers la liberté : le projet du CNRI pour un Iran démocratique


Dans une longue interview intitulée « Une alternative démocratique pour l’Iran post-théocratique » menée par le Cambridge Journal of Law, Politics and Art, Ali Safavi, membre de la commission des affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), apporte un éclairage sur le combat de l’opposition iranienne et de sa vision pour un un avenir démocratique. S’exprimant sur un large éventail de sujets, allant de ses expériences personnelles en tant qu’un étudiant militant, aux récentes manifestations en Iran, Safavi évoque la stratégie de l’opposition et appelle à un soutien international accru. L’entretien, qui s’est penché sur les complexités du paysage politique iranien et les aspirations de son peuple, a souligné le rôle du CNRI en tant qu’acteur clé dans l’élaboration du discours sur l’avenir de l’Iran et ses efforts pour obtenir le soutien international en faveur d’un changement démocratique dans le pays.

Evoquant les récentes manifestations en Iran, Safavi a souligné le rôle crucial des femmes et des jeunes : « Le soulèvement de 2022, catalysé par la mort tragique de Mahsa Amini aux mains des forces de sécurité du régime, symbolisait un appel retentissant à la liberté et à la démocratie. » Safavi a relevé la sévérité de la réponse du régime, en soulignant les rapports d’Amnesty International faisant état de meurtres et de tortures généralisés.

Safavi a été particulièrement critique à l’égard du bilan du régime en matière de droits humains : « Le régime iranien viole systématiquement les droits fondamentaux de sa population, sapant ainsi l’essence de l’existence humaine. » Il a rappelé le massacre de prisonniers politiques en 1988 et les exécutions en cours comme preuve de la brutalité du régime.

Safavi a présenté le plan du CNRI pour l’avenir de l’Iran, en mettant l’accent sur son engagement en faveur de la démocratie, de la laïcité et des droits de l’homme. « Le CNRI joue un rôle central en montrant la voie à suivre au peuple iranien et à la communauté mondiale – une alternative prête à ouvrir la voie à une nouvelle ère post-régime. » Le plan comprend l’égalité des sexes, les droits des minorités et l’abolition de la peine de mort.

Concernant l’importance d’avoir une alternative viable prête pour la chute du régime, il a déclaré : « L’alternative fonctionne comme une force directrice, orchestrant le cours des actions dans cette bataille. Il clarifie les étapes nécessaires, définit la direction, fixe les priorités et protège les biens du peuple iranien contre les machinations de pillage du régime. »

Une partie importante de l’entretien s’est concentrée sur l’appel de Safavi au soutien international et a critiqué les politiques occidentales de complaisance avec Téhéran, affirmant que « la complaisance à l’égard du régime iranien et l’acquiescement à ses exigences et à son chantage restent l’un des principaux défis pour parvenir à un changement ».

Safavi a appelé à des actions spécifiques de la part de la communauté internationale, notamment :

Placer le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) sur la liste terroriste
Fermeture des ambassades iraniennes en Europe
Expulser les agents du régime des institutions européennes
Rétablir les résolutions et les sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU
Reconnaître le combat du peuple iranien pour un changement de régime

Il a souligné que ces mesures « transmettraient un message fort aux tyrans de Téhéran ». Faisant des parallèles avec des événements historiques, Safavi a mis en garde contre les dangers de capituler face aux dictateurs, faisant référence à l’approche de Neville Chamberlain envers Hitler avant la Seconde Guerre mondiale. Il est important de tirer les leçons des erreurs passées et de soutenir une alternative solide au régime actuel.

Tourné vers l’avenir, Safavi a exprimé sa détermination à poursuivre et à étendre les activités de l’opposition tant en Iran qu’à l’international. « Les unités de résistance affiliées à l’OMPI en Iran ont vu leurs activités croître, tant en termes d’ampleur que d’impact, et cette expansion devrait se poursuivre. »

Safavi a conclu l’entretien avec ce message à la communauté internationale : « Notre résistance, menée courageusement par les femmes et les jeunes, n’est pas seulement une série de manifestations sporadiques mais un mouvement soutenu forgé par des sacrifices incessants et un espoir inébranlable. » Il a souligné que la lutte en Iran a des implications au-delà de ses frontières, affirmant qu’« un Iran démocratique serait la clé d’une paix et d’une stabilité durables dans la région ».

Le texte intégral de l’interview :

https://www.cjlpa.org/post/a-democratic-alternative-for-post-theocracy-iran-in-conversation-with-ali-safavi