samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceSolidarité des députés jordaniens avec la Résistance iranienne

Solidarité des députés jordaniens avec la Résistance iranienne

Solidarité des députés jordaniens avec la Résistance iranienne

CNRI – Une délégation de parlementaire jordaniens a pris part la semaine dernière à une conférence intitulée « solidarité des religions contre l’extrémisme », qui s’est tenue à Auvers sur Oise en présence de la présidente de la Résistance iranienne, Maryam Rajavi et de personnalités de pays arabes et de musulmans de France.

Mohammad Al-Haj, ancien député jordanien, a déclaré dans son discours : « Nous connaissons le rôle que le régime des mollahs joue, aussi bien de façon indépendante qu’en collaboration avec Daech, pour détruire la région. Ce rôle répugnant a déchiré la région et a semé la destruction, le meurtre et des millions de sans-abris. »

« Nous devons intensifier nos efforts afin de lutter contre le parrainage du mal dans le monde entier par le régime iranien », a déclaré Al -Haj, ajoutant : « Nous devons soutenir les véritables représentants du peuple iranien, notamment le Conseil National de la Résistance iranienne et l’OMPI. Alors, salutations à leurs prisonniers détenus dans les prisons iraniennes et à leurs martyrs. Leur mouvement a offert 120 mille martyrs pour la liberté et les droits de l’homme, exigeant que les droits du peuple iranien et sa dignité soient réalisés »

« Nous les députés, avons jadis formé la Commission arabo-islamique pour protéger les résidents du Camp Achraf. Maintenant, deux membres du Parlement jordanien sont à côté de moi, l’ancien député Qasi Al-Damisi, et M. le Député Muhammad Al-zahravi. Le Parlement jordanien a soutenu l’OMPI depuis 2009, particulièrement sur la question du Camp Liberty. Chaque année, nous avons recueilli les signatures de plus de la moitié des députés jordaniens, qui ont tous soutenu la Résistance et ont tous souffert de l’oppression que subissaient les résidents des Camps Achraf et Liberty de la part des mercenaires du régime iranien en Irak. Heureusement, la Résistance a finalement réussi à transférer ses membres vers un endroit sûr grâce à ses efforts continus au niveau international. »

« Après cela », a-t-il ajouté, « la Commission arabo-islamique pour la protection des résidents d’Achraf a été transformée en Commission arabo-islamique de solidarité avec la Résistance iranienne, puisque nous comptons sur la Résistance iranienne comme un espoir, une troisième voie, et une solution pour le changement de régime en Iran. Nous ne voulons pas la guerre dans la région, même avec le régime iranien ; nous ne voulons pas que les États-Unis bombardent l’Iran. Non, nous appelons au soutien de l’alternative et de la troisième voie, notamment la Résistance iranienne ; elle sera ainsi en mesure de gouverner l’Iran sur la base de la démocratie, des droits de l’homme, du respect des pays de la région. Et de coopérer avec eux contre le terrorisme et l’intégrisme, de sorte que la situation en Syrie, en Irak et au Yémen ne sera plus sujette à des ingérences du régime iranien. Je demande à Dieu d’aider l’OMPI et sa direction éclairée afin de conduire le peuple iranien vers la liberté. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe