mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsSix ONG appellent l'ONU à conditionner son aide à l'Iran à la...

Six ONG appellent l’ONU à conditionner son aide à l’Iran à la fin des exécutions

CNRI – Six ONG spécialisées dans la défense des droits de l’Homme ont appelé les Nations unies à suspendre son aide à l’Iran jusqu’à ce qu’un mémorandum sur la peine de mort soit appliqué par le régime.

L’appel adressé à l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le 16 décembre, est notamment signé par la Coalition mondiale contre la peine de mort, Iran Human Rights, Reprieve, la Fondation Abdolrahman Boroumand, Human Rights Watch et Harm Reduction International. L’initiative a été rendue publique simultanément avec l’annonce par Téhéran de l’exécution de 18 condamnés pour trafic de drogue. Depuis le début de l’année, quelques 318 personnes ont été pendues en Iran sous ce chef d’inculpation.

Maya Foa, directrice de l’organisation Reprieve (Stop the Lethal Injection Project), a déclaré aux médias: «  Il est tout à fait étonnant, qu’en dépit du nombre excessif de personnes exécutées sous prétexte de trafic de drogue, les Nations unies continuent d’apporter une aide financière aux opérations de lutte contre la drogue en Iran. Combien de mise à mort additionnel faudra-t-il pour que l’ONU ouvre les yeux sur le résultat morbide de ces pratiques et conditionner son aide à la suspension des exécutions? »

Le gouvernement danois a estimé récemment que « l’aide financière apportée à la République islamique n’a conduit qu’à encourager les pendaisons et les emprisonnements ». Selon plusieurs rapports, de nombreux prisonniers politiques ont été exécutés sous couvert de trafiquants de drogue

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe