lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertySix mois après, le gouvernement irakien refuse toujours de restituer le corps...

Six mois après, le gouvernement irakien refuse toujours de restituer le corps d’Amir Mostofian à son frère et ses amis

Le Vevak envoie en Irak des agents sous couvert de « parents » pour récupérer le corps

CNRI – Dans un comportement anti-islamique et inhumain, six mois après le décès de l’ingénieur Bardia Amir Mostofian, le comité chargé de la répression d’Achraf au cabinet du premier ministre refuse de restituer le corps à son frère en Allemagne et à ses amis à Liberty.

Les requêtes répétées du frère de Bardia en Allemagne et de ses amis à Liberty au représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU Martin Kobler, aux autorités de la MANUI et au gouvernement allemand pour récupérer le corps de cet ancien réfugié en Allemagne, n’ont abouti à rien.

Selon les informations reçues de l’intérieur du régime iranien, les services de renseignement des mollahs, le Vevak, en coordination avec l’ambassade du régime à Bagdad et le cabinet du premier ministre irakien, ont chargé deux de leurs agents d’aller en Irak pour récupérer le corps sous le couvert de « parents » de Bardia. Il s’agit là d’une manœuvre ignoble et inhumaine qui devrait être immédiatement et vigoureusement condamnée par la Manui et le représentant spécial.

Ces six derniers mois, les Achrafiens, le frère, les proches, les amis de Bardia et les représentants d’Achraf hors d’Irak dans des dizaines de lettres, de rencontres et d’appels téléphoniques avec le représentant spécial ont protesté contre cette attitude inhumaine du gouvernement irakien et ont demandé la restitution du corps. Mais pas une mesure efficace n’a été prise ni une protestation de faite contre ce vol honteux de cadavre par le régime iranien.
 
M. Tahmoureth Amir Mostofian, le frère de Bardia, qui vit en Allemagne, a écrit dans une lettre envoyée le 17 aout à Martin Kobler que sa famille en Iran l’avait informé qu’elle n’avait déposé aucune demande pour récupérer le corps en Iran.

Bardia Amir Mostofian, était âgé de 44 ans et réfugié en Allemagne. Il faisait partie du 3e convoi d’Achrafiens qui ont été transférés à Liberty le 20 mars à la veille du Nouvel an iranien, après 48 heures de fouilles et d’inspections sans répit. Quelques heures après son arrivée à Liberty, il a été victime d’un arrêt cardiaque qui lui a été fatal. Les médecins irakiens ont diagnostiqué un arrêt cardiaque dû à l’épuisement. L’insistance des habitants pour repousser le transfert après le Nouvel an iranien était restée lettres mortes.

La Résistance iranienne demande l’intervention urgente de l’ONU pour empêcher le retour du corps de Bardia en Iran et qu’il soit restituer à son frère ou à ses amis à liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 septembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe