jeudi, décembre 1, 2022

Six autres pendaisons en Iran

Le régime iranien a pendu six hommes à Oroumyeh, dans le nord-ouest de l’Iran. Ils ont été identifiés comme étant Shahin Salehi, Haji Abbassi, Ahmad Shiri, Latif Alizadeh, Abdolaziz Fouladi et Hassan Bina.

Par ailleurs, un septième prisonnier a été pendu en public, samedi, à Rasht, dans le nord de l’Iran.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en Iran, Ahmed Shaheed, a condamné cette semaine la recrudescence des exécutions par le régime islamiste.

Depuis le début avril, on a rapporté une moyenne de six exécutions par jour. La dernière vague porte le nombre total des pendaisons depuis le 1er janvier 2015 à plus de 340, dont au moins six prisonniers politiques et sept femmes.

Le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, Christof Heyns, s’est pour sa part dit «  alarmé  par la récente augmentation du nombre des pendaisons, qui ont eues lieu en dépit de sérieuses questions sur les normes d’un procès équitable ».

Les experts indépendants ont également attiré l’attention sur la poursuite des exécutions en public. « Les exécutions en public ont un effet déshumanisant sur la victime et les témoins de l’exécution,  ajoutant au caractère déjà cruel, inhumain et dégradant de la peine de mort, » ont-ils écrit.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe