vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireSelon un responsable américain, l’Iran peut fabriquer des armes atomiques

Selon un responsable américain, l’Iran peut fabriquer des armes atomiques

Selon un responsable américain, l’Iran peut fabriquer des armes atomiquesThe Associated Press, WASHINGTON – par BARRY SCHWEID- L’Iran a utilisé les négociations avec l’Union Européenne pour gagner du temps. Il dispose désormais de la possibilité de développer des armes nucléaires et de les transporter, a déclaré lundi un haut responsable de l’administration Bush.

Lors d’une conférence de presse organisée au Foreign Press Center, Robert G. Joseph, le sous-secrétaire d’Etat au contrôle des armes, a fait mention de [l’existence de] « ressources gigantesques » ainsi que d’une « communauté scientifique et technique très expérimentée et très avancée », qui sont très utiles à l’Iran.

  

Il n’a fourni aucune estimation du temps que pourrait mettre l’Iran à produire des armes nucléaires.
Approuvant une décision du bureau des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique de porter le cas de l’Iran à la connaissance du Conseil de Sécurité de l’ONU, le président Bush a déclaré samedi que l’Iran « poursuivait le développement de sa capacité à produire des armes nucléaires ».

Répondant à un journaliste, Joseph est allé un peu plus loin. « Je dirais que l’Iran possède la capacité de produire des armes nucléaires ainsi que ses vecteurs », a-t-il déclaré.

Dans un contexte où les Européens  viennent de déclarer au bout de deux ans la fin de négociations avec l’Iran, Joseph a affirmé que « le temps de la diplomatie n’était pas achevé ». Il a précisé que faire comparaître l’Iran devant le Conseil de Sécurité, c’était « porter la  diplomatie à un niveau supérieur».
« Nous donnons à la diplomatie toutes les chances de réussir », a déclaré Joseph.

Au même moment, le haut fonctionnaire a ajouté : « Aucune possibilité n’est écartée. Nous ne pouvons pas tolérer que l’Iran dispose de l’arme atomique ».

Il a poursuivi en disant que « pour arrêter l’Iran, il est nécessaire [d’envoyer] un message de fermeté montrant que la communauté internationale non seulement discutera de la question, mais qu’elle prendra également toute mesure nécessaire pour convaincre l’Iran qu’il est dans son intérêt de renoncer à la capacité de produire des armes nucléaires ».

Après un accord avec les Russes résultant d’un compromis, l’administration [Bush] a accepté de reporter jusqu’au début du mois de mars au plus tard toute proposition de sanctions contre l’Iran, qu’elles soient politiques ou économiques.

Dans un rapport intérimaire, le porte-parole du Département d’Etat, Sean McCormack a déclaré : « Nous allons attendre et voir quel est leur discours [à l’Iran], et, le plus important, quels sont leurs actes ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe