vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeSelon un rapport américain, l'Iran est resté en 2014 un "Etat soutenant...

Selon un rapport américain, l’Iran est resté en 2014 un « Etat soutenant le terrorisme »

Le régime iranien est tristement célèbre pour son soutien au terrorisme sous couvert d’ « exportation de la révolution islamique » à travers le monde et n’entend décidément pas changer de nature. C’est ce que vient de confirmer le département d’Etat dans son rapport annuel mondial sur le terrorisme.

En effet selon la diplomatie américaine, le régime des mollahs est resté en 2014 un « Etat soutenant le terrorisme international ». « L’Iran a continué de soutenir des groupes terroristes tout autour de la planète », a pointé le rapport qui condamne le soutien de l’Iran au Hezbollah chiite libanais, à plusieurs groupes chiites irakiens et aux groupes palestiniens Hamas et Jihad islamique.

Le régime iranien a également abrité des dirigeants d’Al Qaïda et a favorisé l’émergence de Daech en suggérant à son allié syrien de libérer les prisonniers de ce groupe dangereux pour empêcher l’aide internationale à l’opposition modérée.

La République islamique figure depuis 1984 sur une liste noire américaine d' »Etats soutenant le terrorisme ».

Hassan Rahimpour Azghadi, membre du Conseil suprême de la révolution culturelle, présidé par Rohani,  a récemment mis en lumière la nature du régime. Il a déclaré le 28 février sur la première chaine du régime : “Selon le Coran, selon la Constitution, selon les ordres sans équivoque de l’imam et du leadership, selon notre charia et notre devoir révolutionnaire, et comme le demandent nos propres intérêts nationaux, il nous faut créer une armée opérationnelle forte au minimum de 100.000 hommes pour les pays et les territoires musulmans sous le coup des agressions des occupants comme en Irak, en Syrie, au Liban, en Palestine, en Afghanistan, probablement au Yémen et dans d’autres pays de ce genre (…) Il faut créer une armée islamique de 100.000 hommes pour servir les déshérités de la Terre dans les cinq continents en coordination avec les nations pauvres. »

Cela signifie simplement la diffusion du terrorisme et de l’intégrisme islamiste.

Le représentant de Khamenei au sein des pasdaran, le mollah Saïdi, avait pour sa part déclaré : « Un jour, nos frontières étaient à Chalamcheh, Haj Omran et Mehran. Aujourd’hui, notre frontière est la côte méditerranéenne. » Soulignant que l’Iran avait « conquis deux fois la côte méditerranéenne, une fois sous les Achéménides avec les armes et une fois aujourd’hui avec le régime du guide suprême », il a ajouté : « tout le monde sait que ce qui a été efficace dans l’équation libanaise ce sont les missiles iraniens, la puissance iranienne. Ce qui a sauvé l’Irak c’est la volonté et la culture de la milice du Bassidj ». (Première chaine du régime, 9 février).

La politique de la complaisance des pays occidentaux avec le fascisme religieux en Iran, doublée avec la répression de l’opposition à ce régime en la désarmant en Irak, ont apporté la plus grande aide à la tyrannie des mollahs pour faire progresser cette politique catastrophique qui a plongé toute la région dans la crise et dans la guerre.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe